Haiti
E-Services
Une initiative du Groupe Médialternatif qui vise à contribuer à l'autofinancement d'AlterPresse.

L’Artibonite chante ses droits et devoirs pour l’Amélioration de la Qualité de la Vie


lundi 15 avril 2019

Communiqué de presse de Toujou pi Fò Ansanm

02 juillet 2019

Huit (8) communes du département de l’Artibonite accueillent, durant tout ce mois de juillet 2019, le premier concours de musique « Amelyore lavi nan kominote m : se dwa m se devwa m ». L’Association des maires de l’Artibonite (Ama) et le Réseau des plateformes d’organisations de la société civile de l’Artibonite (Reposca) sont les deux structures porteuses de ce concours grâce au support technique du projet « Toujou Pi Fò Ansanm (Tpfa) ».

Les communes concernées sont Terre Neuve, Anse Rouge, Gonaïves, Saint Michel de l’Attalaye, Grande Saline, Petite Rivière de l’Artibonite, Verrettes, et La Chapelle.

Ce concours fait partie d’une série d’activités visant à renforcer le lien entre la société civile et les autorités locales et à soutenir le processus de construction citoyenne au niveau local en donnant la possibilité à la population de devenir plus consciente de ses responsabilités et d’exprimer sa position et ses idées avec une participation active dans le cadre du projet.

Individuellement ou en groupe, les créateurs musicaux et créatrices musicales vivant dans ces 8 municipalités s’inscriront et participeront gratuitement à cette compétition en soumettant une production d’une durée maximum de 4 mn en créole sur le thème « Amelyore lavi nan kominote m : se dwa m se devwa m ». Tous les rythmes/genres musicaux sont éligibles : Compas, Rap, Trap, Rabòday, Reggae, Racine, Jazz, Pop, Troubadour, Rara, etc.

Un jury composé d’artistes/musiciens, professionnels/professionnelles reconnus tant au niveau départemental que national sera chargé d’évaluer les chansons selon des critères telles entr’autres l’originalité, la composition du texte, la cohérence des paroles, l’exécution du chant, etc. Pour ce premier concours, 2 gagnants/gagnantes seront primé(e)s.

Les formulaires d’inscriptions sont disponibles dans les mairies des différentes communes et les stations de radios dans lesquelles est diffusé le spot du concours.

La musique est omniprésente dans les sphères d’activités quotidiennes des haitien(ne)s. Elle est un puissant moyen de sensibilisation et de communication de messages. Le département de l’Artibonite est un creuset important d’artistes notamment de musiciens. De Grands noms de la Musique haïtienne en sont originaires tels Emmanuel Rossini Jean Baptiste dit Ti Manno, Gazman Pierre de Disip, Esderss Tanis dit Pipo de Klass, le chanteur engagé Roro d’Haïti, le rappeur 35 Zile, Socrate Ankor et King Kreyòl, Emmeline Michel, Lumane Casimir, etc.

Sur « Toujou Pi Fò Ansanm »

Lancé en octobre 2018 aux Gonaïves, Le projet « TOUJOU PI FÒ ANSANM est un co financement de 3 ans (juin 2018 – mai 2021) de l’Union Européenne (UE) exécuté par un consortium international ayant pour chef de file le Groupe Médialternatif (GM). Gruppo di Volontariato Civile (GVC), CISV - ComunitànImpegno Servizio Volontariato/ ProgettoMondo Mlal, le Groupe de Promotion de la Sécurité Alimentaire et le Développement (GPROSAD) et le Conseil Haïtien des Acteurs non Étatiques (CONHANE) sont les membres de ce partenariat.

« Toujou Pi fò ansanm » se propose de contribuer au renforcement de la construction démocratique pour une société plus équitable et une meilleure qualité de vie. Il vise à renforcer l’interaction entre les organisations de la société civile (OSC) et les autorités locales (AL) du département de l’Artibonite à travers différentes méthodologies liées à la communication publique, le plaidoyer et la planification participative. Ce renforcement se base sur la participation efficace des protagonistes (OSC et AL) à la définition, le suivi et l’évaluation des priorités du développement local.

Contact : Madjolah Pierre, Chargée de Communication 4624-9023/2816-0101
E-mail : oscalartibonite@gmail.com


Vers un plus grand engagement des Autorités locales et des Organisation de la société civile de l’Artibonite comme acteurs centraux de développement

Communiqué de presse de Toujou pi Fò Ansanm

10 avril 2019

L’Association des Maires de l’Artibonite (AMA) et le Réseau des plateformes des
organisations de la société civile de l’Artibonite (REPOSCA), avec le support du
projet Toujou pi Fò Ansanm, lancent une campagne de plaidoyer et de sensibilisation autour du thème « droits, devoirs et responsabilités des citoyens comme acteurs centraux de développement » dans les 17 communes du département de l’Artibonite.

D’avril à juin 2019, banderoles, affiches, dépliants, encarts réseaux sociaux, bannières internet et spots-radio déclineront les différents messages clés définis et construits par les organisations de la société civile (OSC) et les autorités locales (AL) de l’Artibonite lors d’un atelier intercommunal préparatoire.

Cette campagne vise à conscientiser la population du département sur les thèmes liés à la planification participative, aux plans communaux de développement, aux axes stratégiques d’intercommunalité et à la démocratie participative.

Elle cherche aussi à contribuer à créer un contexte propice à la concertation entre les OSC et les AL, de sorte que celles-ci s’engagent ensemble comme protagonistes dans la construction démocratique pour une société plus équitable et une meilleure qualité de vie.

Sur « Toujou Pi Fò Ansanm »

Lancé en octobre 2018 aux Gonaives, le projet « TOUJOU PI FÒ ANSANM » est un cofinancement de 3 ans (juin 2018 – mai 2021) de l’Union Européenne (UE) exécuté par un consortium ayant pour chef de file le Groupe Médialternatif (GM). Gruppo di Volontariato Civile (GVC), CISV - Comunità Impegno
Servizio Volontariato/ ProgettoMondo Mlal, le Groupe de Promotion de la Sécurité Alimentaire et le Développement (GPROSAD) et le Conseil Haïtien des Acteurs non Étatiques (CONHANE) sont les membres de ce partenariat.

« Toujou Pi fò ansanm » se propose de contribuer au renforcement de la construction démocratique pour une société plus équitable et une meilleure qualité de vie. Il ambitionne de renforcer l’interaction entre les organisations de la société civile (OSC) et les autorités locales (AL) du département de l’Artibonite à travers différentes stratégies de communication publique, dont le plaidoyer et la planification participative. Ce renforcement se base sur la participation efficace des protagonistes (OSC et AL) à la définition, au suivi et à l’évaluation des priorités du développement local.