Español English French Kwéyol

Reportage-photo

Haiti-Séisme/Technologie : Les TIC dans les camps de déplacés

P-au-P., 22 juin 2010 [AlterPresse] --- Une unité mobile multimédia appelée « Télécentre mobile » se déploie à partir de cette semaine dans des camps de déplacés de la capitale, à l’initiative du Groupe Médialternatif.

Pour sa première sortie, le Télécentre mobile s’est installé pour une journée dans le camp Pétionville Club, située dans la région de Delmas-Musseau (secteur est).

Durant environ 8 heures, le dispositif composé de 8 ordinateurs branchés à Internet à travers une connexion sans fil, a reçu 60 personnes, des jeunes de 15 à 25 ans.

Une partie d’entre eux s’est réjouie de pouvoir accéder à Internet après avoir été débranchée durant les 5 mois écoulés, suite au tremblement de terre du 12 janvier, qui a considérablement réduit les lieux d’accès collectif à la toile mondiale.

D’autres se sont émerveillés de toucher à un clavier et de faire connaissance avec l’informatique.

Le lancement du projet s’est déroulé en présence de Mehdi Benchelah Responsable de communication de l’Unesco en Haiti, qui a en partie financé le Télécentre mobile et qui a accompagné sa mise en œuvre sur le terrain.

L’initiative du Groupe Médialternatif reçoit également l’appui du Collectif Haiti de France (CHF), de Reporters Sans Frontières (RSF) et de AFP Fondation.

Le Télécentre mobile, animé par des ressources spécialisées en informatique et travail social, constitue « un espace communautaire de services de communication/éducation par ordinateur », indique le Groupe Médialternatif.

Il doit faciliter « l’accès assisté aux outils technologiques dans le contexte de crise humanitaire afin d’augmenter le niveau d’information des bénéficiaires, contribuer à leur sensibilisation, au renforcement des liens sociaux et accroitre leur potentiel de connaissances et de maîtrise de leur environnement », ajoute-t-il.

En 2003, le Groupe Médialternatif a mis sur pied le Télécentre des Jeunes, dont les locaux ont été détruits par le tremblement de terre du 12 janvier.

Le Télécentre des Jeunes, qui a reçu plus de 5000 jeunes filles et garçons par année, est en phase de relance. [gp apr 22/06/2010 00 :30]