Agriculture : Actions de mobilisation pour une Haïti verte et contre la transnationale Monsanto

P-au-P, 1er juin 2010 [AlterPresse] --- Le mouvement des Paysans de Papaye (Mpp, à Hinche, à 128 kilomètres au nord-est de la capitale) annonce le déclenchement, à partir du vendredi 4 juin 2010, d’une série d’actions de mobilisation pour la protection de l’environnement et contre la transnationale Monsanto.

“La présence de Monsanto en Haïti, qui a offert un cadeau empoisonné au ministère de l’agriculture, est une opportunité pour étendre notre campagne contre la perspective d’implantation d’agrocarburant (la plante jatropha) sur les terres fertiles des paysans”, indique une note transmise à AlterPresse.

Mot d’ordre du mouvement international paysan Via Campesina, la campagne contre la transnationale Monsanto débutera, le 4 juin, par une mise en terre de pépinières de maïs créole et d’autres plantules de conservation de sols, pour marquer la journée internationale de l’environnement (le samedi 5 juin prochain) et signifier la volonté des paysans de protéger l’environnement en Haïti.

En dépit de la saison des pluies (en cours), le Mouvement des paysans de Papaye projette de réunir des milliers de paysans qui, après la mise en terre de pépinières de maïs créole et d’autres plantules de conservation de sols, marcheront de Papaye en direction de la place Charlemagne Péralte à Hinche (du nom d’un révolutionnaire haïtien qui a combattu la première occupation étasunienne de 1915).

La note du Mpp fait état de l’appui d’organisations du mouvement social aux Etats-Unis d’Amérique qui comptent se mobiliser à l’occasion, en signe de solidarité avec Haïti.

L’organisation paysanne du Plateau central en profite pour saluer la levée de boucliers, entamée depuis plusieurs semaines dans différents endroits du pays, pour porter le président René Garcia Préval à faire retrait de la loi d’urgence et de la modification d’un article de la loi électorale, que le Mpp qualifie de “lois antinatinationales et antidémocratiques, adoptées par un Parlement soumis”. [rc apr 1er/06/2010 0:35]