Copenhague 2009 : Haïti préconise des mécanismes financiers suffisants et des dispositions d’adaptation

Publié pour la première fois le 18 décembre 2009

Copenhague/P-au-P, 18 déc. 09 [AlterPresse] --- L’adoption de mécanismes financiers suffisants, le renforcement de l’investissement et le développement du transfert de technologies sont des conditions préalables à des mesures d’adaptation, susceptibles d’atténuer le phénomène du changement climatique.
Telle est la position officielle de la république d’Haïti, exprimée par son ministre de l’environnement, Jean-Marie Claude Germain, le 17 décembre 2009 au sommet de Copenhague, et dont la teneur a été transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

« Comme l’a souligné le groupe des Pays moins avancés (Pma), des ressources financières additionnelles seront nécessaires pour l’adaptation. Le caractère spécial et spécifique des pays très vulnérables, comme les Petits États insulaires en développement (Peid) et les Pma devrait être reconnu dans les décisions d’affecter de telles ressources », propose le ministre Germain.

Lire la suite : http://www.alterpresse.org/spip.php?article9106