Haïti-Universités : Des étudiants de l’Ueh de retour du 17e congrès latino américain de communication sociale

P-au-P, 23 sept. 09 [AlterPresse] --- 22 étudiants et étudiantes de l’Université d’État d’Haïti (Ueh) ont participé du 3 au 5 septembre derniers au 17e congrès latino américain de communication sociale à l’université du Massachussetts à Boston sur le thème « communication et famille ».

19 membres de l’association des étudiants en communication sociale (Ahecs) et 3 membres de Initiative communication (Ic) ont ainsi pu suivre des conférences, visiter des universités américaines telle l’université de Harvard et donner une image plus positive d’Haïti, ont annoncé les représentants des deux associations ce mercredi lors d’une conférence de presse à la Faculté des sciences humaines.

« Ce congrès a été l’occasion d’échanges culturels entre les universités et les universitaires dans le continent américain », d’après Michelet Desrosiers, coordonnateur général de l’Ahecs.

Lieu de partage de perceptions, de connaissances, le congrès a permis de poser les problèmes de communication rencontrés dans les pays de l’Amérique latine.

En présence d’étudiants et d’officiels de la République Dominicaine, du Venezuela, du Panama, de la Colombie, du Mexique et des États-Unis, les intervenants ont posé le problème de la famille et de l’immigration. Ce dernier phénomène a, selon eux, des conséquences sur la consolidation de la famille, parmi elles la délinquance juvénile, la grossesse précoce, l’usage de la drogue par les jeunes qui se trouvent coupés de l’autorité parentale.

La diaspora, même si elle apporte un important soutien économique, ne résout pas les problèmes de la famille et n’offre pas de solution à long terme, rapporte Michelet Desrosiers. De plus, le migrant doit aussi faire face à certains problèmes, notamment celui de l’adaptation.

Le premier jour, il a surtout été question du rôle des médias. Pour les intervenants, les médias doivent construire une communication plus sociale, en axant les informations qu’ils diffusent sur les problèmes sociaux. Ainsi ont-ils parlé de la nécessité pour les communicateurs sociaux de sensibiliser leur peuple pour qu’il reste dans le pays afin de l’aider dans son développement à partir de ses ressources.

« Nous avons utilisé le congrès comme vitrine pour projeter une meilleure image d’Haïti », a par ailleurs souligné Frantz Jean de Ic.

La délégation haïtienne a distribué des documents du ministère du tourisme aux participants qui ont manifesté l’envie de visiter le pays. A l’issue du congrès, les 22 universitaires haïtiens ont proposé Haïti pour accueillir la 18e édition du congrès, une proposition accueillie avec enthousiasme par les participants, selon Frantz Jean.

Les représentants de l’Ahecs et de Ic déplorent toutefois qu’au moment du congrès, des nouvelles concernant l’intervention de la police dans l’enceinte de la faculté de médecine et de pharmacie leur soient parvenues, ternissant l’image de l’université à laquelle ils appartiennent.

Aussi, les deux associations ont émis quelques propositions pour sortir de la crise, dont la saisie par le conseil exécutif de l’Ueh du dossier de la faculté de médecine, le retrait des policiers postés à l’entrée de cette faculté, la création d’une direction de communication et de relation publique ainsi qu’un bureau des affaires estudiantines à l’Ueh.

La crise de la faculté de médecine a déjà retardé l’ouverture de la nouvelle année académique à l’Ueh. Le rectorat de l’université a sorti un nouveau calendrier pour les différents concours d’admission qui se dérouleront cette fois au cours du mois d’octobre. [kft mm apr 23/09/2009 16:00]