Haïti/Diaspora : Travailler au renforcement des communautés de l’intérieur et de l’extérieur

Sunny Isles (Florida), 10 aout 09 [AlterPresse] --- Le renforcement des relations entre les communautés de l’intérieur et de l’extérieur d’Haïti figure parmi les résolutions issues du congrès de l’unité de la diaspora, tenu du 6 au 9 aout 2009 en Floride, selon les informations obtenues par le correspondant sur place de l’agence en ligne AlterPresse.

La question de la double nationalité et celle du développement économique d’Haïti ont aussi constitué des points de débat pendant les 3 jours d’échanges, sur la situation générale du pays, entre compatriotes qui réaffirment leur désir de contribuer aux changements significatifs en Haïti.

Les dernières délégations participantes au congrès de l’unité de la diaspora haïtienne ont laissé le site du forum, ce lundi matin 10 aout, avec la satisfaction d’avoir fourni "un travail appréciable", se réjouit Frantz Bourget, de l’organisation" The Haitian Alliance", co-organisatrice de la rencontre en Floride.

Les temps forts de la clôture des assises restent l’allocution de la première ministre d’Haïti, Michèle Duvivier Pierre Louis, et celle de l’ancien président étasunien William Jefferson (Bill) Clinton, envoyé spécial de l’Organisation des Nations Unies (Onu) pour Haïti.

Souhaitant que les résolutions aboutissent à l’unité entre Haïtiens dans la recherche de leur "dignité et leur fierté", la cheffe de gouvernement d’Haïti invite les participantes et participants à éliminer "les tendances et les mentalités qui nous divisent".

Pour sa part, l’ancien locataire de la Maison Blanche aux États-Unis d’Amérique définit sa mission en Haïti qui consiste, dans le cadre du mandat des Nations-Unies, à coordonner l’assistance à Haïti, encourager l’investissement par la création d’emplois, améliorer l’image du pays à l’extérieur.

"Haïti a besoin de vous", lance Clinton aux participants au Congrès, soulignant la nécessité pour le pays de saisir cette opportunité.

Intervenant sur le statut de protection temporaire (TPS) pour le nombreux sans papier haïtiens, Clinton insiste sur la bonne disposition de l’administration du président Barack Obama, mais précise que le "dossier est sensible".

"Je vous invite à rester mobilisés".

Outre des membres du gouvernement et du secteur privé des affaires, des délégations et groupes haïtiens de partout ont participé au congrès déroulé sous le thème "rebâtissons Haïti". [pe rc apr 10/08/2009 11:23]