Haiti-Rép. Dominicaine : Calme précaire à la frontière Ouanaminthe/Dajabon

P-au-P, 28 juil. 09 [AlterPresse]--- Le marché binational de Dajabon (Nord-Ouest de la Rép. Dominicaine) recommence à fonctionner après les troubles qui ont affecté les activités au cours du week-end dernier.

Le marché a été perturbé à partir du 24 juillet par des manifestations exigeant l’extradition en
République voisine de deux ressortissants haïtiens, accusés du meurtre d’un citoyen dominicain, Carlos Jimenez Espinal.

Les manifestants dominicains menacent de reprendre à tout moment leur mouvement, tant que les deux Haitiens incriminés ne seront pas remis aux autorités dominicaines, apprend AlterPresse.

Lors d’une réunion tenue le 25 juillet dans la région frontalière, les autorités des deux pays ont convenu de la réouverture du marché binational, mais le 27 juillet aucune affluence n’a été constatée, comparativement aux jours habituels.

Aucun incident n’a eu lieu selon les informations fournies par un membre du Réseau
Frontalier Jeannot Succès (Rfjs).

La mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti(Minustah) et la Police nationale d’Haiti (Pnh) ont déployé des troupes à la frontière en prévention à toute situation de troubles.

Les troupes onusiennes et les agents de la Pnh ont ainsi mis en place un cordon de sécurité qui s’étend sur toute la ligne frontalière séparant les deux villes de Ouanaminthe (Haiti) et de Dajabon (Rép Dom.).

Les gardes frontaliers dominicains de la Cesfront ont également redoublé leur surveillance dans les zones de passages de personnes et de marchandises au niveau de la frontière Ouanaminthe/Dajabon.
.
Le 24 juillet, des Dominicains en possession d’armes blanches et d’armes à feu, ont fait irruption dans le marché frontalier de la Vigia (localité de Dajabon). La police dominicaine a du faire usage de gaz lacrymogènes. Le bilan des affrontements fait état de plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels. [kft gp apr 28/07/2009 12 :00]