Español English French Kwéyol

Haïti/Grippe A(H1N1) : Surveillance renforcée, assure l’Ops/Oms

P-au-P, 16 juillet 09 [AlterPresse] --- La république d’Haïti a commencé à reunir des ressources techniques et sanitaires pour faire face à la grippe A (H1N1) apres la découverte de trois cas avérés de la maladie sur le territoire national, assure la branche nationale de l’Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé (Ops/Oms), dans une conférence de presse à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Grâce à la disponibilité en Haïti d’une machine dénommée real time-polymerase chain reaction [RT-PCR] qui permet de diagnostiquer les personnes présentant les symptômes de la grippe A(H1N1), la surveillance est renforcée et de nombreux tests ont pu être réalisés, affirme le docteur Jean-Philippe Breux de l’Ops/Oms.

A côté d’une clinique pour la grippe A(H1N1) établie à Port-au-Prince, le médicament du nom de tamiflu est disponible en stock suffisant, les chambres d’isolement sont installées dans les régions haïtiennes, selon les précisions du docteur Erick Bazurco, médecin en chef de la Mission des Nations Unies de stabilisation en Haïti (Minustah), qui participait à la conférence de presse hebdomadaire de la mission onusienne dans la république caribéenne.

En début de semaine, au moins trois cas avérés de la la grippe A(H1N1) ont été confirmés sur le territoire national.

Il s’agit de deux casques bleus fraîchement arrivés dans le pays et d’un Haïtien qui n’effectue depuis trois mois aucun voyage à l’étranger, indique le docteur Breux, de la section de maladies transmissibles à l’Ops/Oms.
 

« Cela nous fait penser que l’épidémie H1N1 est déjà présente en Haïti », souligne le docteur Breux.
 

Pour sa part, le docteur Bazurco précise que les casques bleus infectés n’étaient pas encore en service lorsqu’ils ont été testés. Ces soldats de la Minustah sont traités dans une clinique spécialisée, mise en place à cet effet.
 

Le docteur Bazurco fait également état de 7 autres cas de grippe A considérée comme une infection saisonnière.
 

Découvert au Mexique en avril 2009, le virus Influenza A(H1N1) a déjà atteint plusieurs pays du monde, dont le Canada et les États-Unis d’Amérique qui sont très proches d’Haïti.
 

Les statistiques, présentées par le docteur Jean-Philippe Breux, évoquent un total de 658 décès, dont 198 en une semaine, à travers le monde, depuis l’apparition de la maladie.
 

Toutefois, le spécialiste des maladies transmissibles à l’Ops/Oms considère ces mortalités comme faibles tout en signalant que « la grippe saisonnière fait, chaque année, environ 30 mille décès aux États-Unis d’Amérique ».
 

Les patientes et patients souffrant de la grippe A(H1N1) ont les mêmes symptômes que la grippe saisonnière, jugée peu inquiétante, mais plutôt bénigne par le docteur Breux.
 

Quoi qu’il en soit, le docteur Jean-Philippe Breux invite à la prudence les femmes enceintes et les personnes qui sont déjà fragilisées par une maladie chronique. [do rc apr 16/07/2009 15 :00]