Español English French Kwéyol

Haiti-Environnement : Pour un plan d’action national contre le changement climatique

P-au-P, 16 juillet 09[AlterPresse] --- L’organisation non gouvernementale anglaise Christian Aid entreprend la sensibilisation de la société haïtienne sur la nécessité d’établir un plan d’action national contre le changement climatique.

A cet effet, un atelier national, auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse, s’est tenu les 13 et 14 juillet 2009 à Pétionville (périphérie est), avec la participation de représentants d’organisations œuvrant dans le domaine.

Les organisateurs souhaitent précisément armer la société civile haïtienne pour la conférence de Copenhague de 2009, prévue du 7 au 18 décembre prochains.

Lors de cette conférence, 170 chefs d’Etat et de gouvernement devront renouveler leurs engagements en faveur de la réduction des émissions de gaz à effets de serre.

« La conférence de Copenhague prévue représente une occasion de renforcer et de prolonger le processus de Kyoto », estime Moise Jean-Pierre, Point focal (pour Haïti) de la convention cadre de l’Onu sur les changements climatiques(Cconucc).

La Cconucc est un cadre de référence international développé sur le sujet, et signé par Haïti en 1992.

Selon Gail Hoad, administratrice du programme régional de Christian Aid pour les Caraïbes, les organisations de la société civile ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique.

Les organisations présentes à l’atelier ont toutes manifesté de l’intérêt pour un plan d’action national contre le changement climatique, touchant entre autres l’éducation et les plaidoyers nationaux.

Pour elles, si la majorité des émissions de gaz à effets de serre proviennent de pays industrialisés, les pays moins avancés, parmi eux Haïti, demeurent très concernés par le changement climatique.

On apprend que le ministère de l’environnement a déjà mis sur pied un Plan d’Action
Nationale pour l’Adaptation (Napa) qui consiste à tester le degré de vulnérabilité de
différents groupes et secteurs du pays, tout en proposant en priorité numéro un
l’aménagement des bassins versants. D’autres priorités sont également établies comme
l’éducation et la formation.

« La mise en œuvre de stratégies d’adaptation au changement climatique ne doit pas
être un exercice isolé, prévient Moise Jean Pierre, mais doit entrer dans la
planification nationale. »

Des stratégies d’adaptation et de mitigation des effets, le renforcement des
des collectivités territoriales, la sensibilisation du public, des activités de reforestation, des plaidoyers nationaux sont entre autres des suggestions formulées par les participants pour affronter le phénomène du changement climatique.

Sombre perspective

Le changement climatique a de nombreuses conséquences sur les pays caribéens, situés sur la route des cyclones et des tempêtes, et la violence de ces phénomènes climatiques s’est accrue au cours des dernières années.

Haïti est parmi les pays les plus vulnérables aux catastrophes naturelles. Pris dans un cercle vicieux, le pays s’échine à investir dans des programmes de réponses plutôt que de mettre sur pied des programmes de développement, souligne-t-on.

En 2004, le cyclone Jeanne a causé pour près de 265 millions de dollars de pertes au pays, tandis que les quatre cyclones de 2008 ont fait 900 millions dollars de dégâts.

Moise Jean Pierre prévoit une augmentation de la température variant de 0,8c à 1.0c d’ici 2030, et de 1.5c à 1.7c pour 2060. Les précipitations devraient diminuer de 15% d’ici à 2030 alors que les villes côtières de Jeremie (Sud-ouest), des Cayes (Sud), des Gonaives (Nord), de St Marc (Nord), et de Miragoane (Sud-ouest) devraient se retrouver à 1.5m au dessous du niveau de la mer.

Une désertification accélérée, une insécurité alimentaire très élevée, la perte irréversible de la biodiversité, l’érosion côtière, et des risques d’inondations de plus en plus élevés, sont également à prévoir.

L’atelier organisé cette semaine en Haiti succède à un autre tenu a la Jamaïque en décembre dernier, tandis qu’un prochain est programmé pour la fin de la semaine en République Dominicaine. [kft gp apr 16/07/2009 1:30]