Haïti/Société : La Papda appelle à la publication de la nouvelle loi sur le salaire minimum

P-au-P, 26 mai 09 [AlterPresse] --- Le professeur Camille Chalmers, directeur exécutif de la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda), presse l’Exécutif haïtien de publier la loi sur le salaire minimum récemment voté par le Parlement.

Cette loi, proposée par le député Steven Benoît (circonscription de Pétion-Ville), fait passer le salaire journalier de 70 à 200 gourdes (un dollar américain vaut aujourd’hui environ 40,00 gourdes).

L’économiste Camille Chalmers considère que « la décision du Parlement est juste », tout en estimant que les 200 gourdes sont nettement insuffisantes par rapport à la situation actuelle du coût de la vie. Le salaire de 70 gourdes ne favorise pas la reproduction de la force de travail, souligne-t-il.

Le dirigeant de la Papda exhorte les autorités compétentes à promulguer cette loi au plus vite, à prendre des mesures d’accompagnement pour aider les patrons dans la renégociation des contrats puis mettre en place des politiques d’accompagnement pour s’assurer du respect du salaire minimum de 200 gourdes.

Pour récupérer le pouvoir d’achat dont disposait la classe ouvrière haïtienne au cours des années 1980, Camille Chalmers pense qu’il faudrait un salaire minimum qui varie entre 500 et 600 gourdes.

Le responsable de la Papda critique par ailleurs le secteur patronal qui se montre opposé à la promulgation de la loi sur le salaire de 200 gourdes. [do gp apr 26/05/2009 11:00]