Haïti-Rép. Dominicaine : Lancement des activités de la partie haïtienne de la commission mixte bilatérale

P-au-P, 21 mai 09 [AlterPresse] --- Le premier ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis a procédé, ce 21 mai 2009, au lancement des travaux de la première réunion de la partie haïtienne de la commission mixte bilatérale haïtiano-dominicaine.

D’entrée de jeu, le chef du gouvernement a évoqué les divers incidents qui ont fragilisé, depuis plusieurs semaines, les relations entre Haïti et la République Dominicaine. À en croire le premier ministre, ces incidents pourraient nuire aux relations de bon voisinage qui devraient exister entre les deux Républiques.

En présence de plusieurs ministres du gouvernement, Michèle Pierre-Louis a tenu à rappeler que « le rôle de la commission mixte est de prendre en compte les questions d’Etat entre les deux pays qui se partagent l’île et de les porter à un niveau de dialogue et de compréhension réciproque. »

« Les agressions répétées, les assassinats gratuits, les harcèlements, les rapatriements intempestifs, les incidents frontaliers dont sont victimes nos concitoyens et concitoyennes, interpellent notre conscience et questionnent notre humanité », affirme Michèle Duvivier Pierre-Louis dans son propos d’introduction à l’ouverture de ces travaux à la Chancellerie haïtienne.

Le premier ministre précise que l’agriculture, le commerce, l’environnement, l’éducation, la culture, la santé, le tourisme, la migration, les sports, la sécurité publique et les droits humains sont les domaines prioritaires de la commission mixte haïtiano-dominicaine.

A travers cette commission, Michèle Pierre-Louis espère que « nous pourrons ensemble assainir le climat et nous engager dans un nouveau paradigme de coopération. »

Pour la partie haïtienne, le ministre des affaires étrangères assure la vice-présidence de la commission mixte haïtiano-dominicaine.

Les instances faisant partie de cette commission sont : les ministères du gouvernement et la Primature, le Bureau de l’ordonnateur national de l’Union européenne, la Banque de la République d’Haïti (BRH), le Centre de facilitation des investissements (CFI), la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH), l’Association touristique d’Haïti (ATH), l’Association des industries d’Haïti (ADIH), l’Association Haïtienne des Technologies de l’Information et de la Communication (AHTIC) et un représentant du secteur syndical.

Début juin, une rencontre entre les chefs d’Etat haïtien et dominicain et/ou les chanceliers haïtien et dominicain est prévue, selon le premier ministre Pierre-Louis qui ne précise pas l’endroit où cette réunion aura lieu.

En avril dernier, le gouvernement dominicain a annoncé un ensemble de projets communs avec Haïti dans le cadre de cette commission mixte bilatérale haïtiano-dominicaine. Ces projets ont trait à la santé, l’éducation, l’environnement, l’agriculture, le commerce, la coopération au développement, la migration et la sécurité.

Carlos Morales Troncoso, chef de la diplomatie dominicaine, avait indiqué que les deux pays disposent d’un financement de 510 millions d’euros de l’Union européenne pour la mise en œuvre d’un programme binational pour les cinq prochaines années. [do gp apr 21/05/2009 14 :30]