Español English French Kwéyol

Haïti/États-Unis/Drogue : L’Administration Obama étend son partenariat régional pour combattre le trafic de stupéfiants

P-au-P, 04 mai 09 [AlterPresse] --- La nouvelle administration du président Barack Obama, par le biais de l’ambassade américaine à Port-au-Prince, vient d’étendre officiellement, fin avril 2009, son partenariat régional, à travers l’initiative Merida, pour combattre le trafic de drogue et renforcer la sécurité nationale dans la république caribéenne, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Un protocole d’accord, relatif à l’initiative Merida, a été signé, le jeudi 30 avril 2009 dans la capitale haïtienne, entre le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me. Jean-Joseph Exumé, et l’ambassadrice étasunienne accréditée auprès dans le pays, Janet A. Sanderson, informe le service de relations publiques de l’ambassade américaine.

Étant « un partenariat qui s’étend sur de nombreuses années entre les États-Unis d’Amérique, le Mexique, les pays d’Amérique centrale, Haïti et la République Dominicaine, l’initiative Merida vise à aider Haïti dans ses efforts continus en vue de lutter contre le trafic de stupéfiants, et de promouvoir la sécurité et un État de droit ».

Haïti dispose aujourd’hui de plus de deux millions de dollars américains pour mettre en œuvre des projets au cours de la première année de ce nouveau programme établi pour trois ans, pour lequel des fonds additionnels sont prévus à l’avenir.

Le partenariat régional, conclu dans le cadre de l’initiative Merida, envisage de « fournir des équipements et de donner la formation nécessaire dans le cadre des opérations de soutien de la police [nationale d’Haïti Pnh] dans la lutte contre les organisations criminelles qui se multiplient dans la région et qui menacent de perturber le progrès d’Haïti vers la stabilisation et le développement économique », souligne la note de l’ambassade américaine à Port-au-Prince.

Pour la mission diplomatique étasunienne dans la capitale haïtienne, l’accord conclu le 30 avril 2009 devrait « favoriser le développement, par étape, d’un réseau national de communication pour la Police nationale d’Haïti, la construction d’une nouvelle base pour la Garde-côte Haïtienne à Port-de-Paix [Nord-Ouest], l’assistance additionnelle à la police anti-narcotique, et la formation pour les agents de la Police Nationale d’Haïti, les juges et les commissaires du gouvernement haïtien, aussi bien qu’un programme de formation pour les policiers de la Pnh et les agents de la République Dominicaine luttant contre le trafic de stupéfiants dans des points de passage principaux de la frontière ».

90% de la drogue, qui sort de l’Amérique centrale, entre par la frontière Nord des États-Unis d’Amérique avec le Mexique. Une autre partie part du Venezuela pour arriver à la cote Est américaine, transitant par la République Dominicaine et Haïti, indiquait, à AlterPresse le 2 avril 2009 à Washington, Thomas A Shannon, assistant secrétaire d’État américain au Bureau des affaires de l’hémisphère Ouest au département d’État (ministère nord-américain des affaires étrangères).

A l’occasion, Shannon faisait part de la détermination de la nouvelle administration Obama d’étudier la manière de renforcer l’initiative Merida dans l’objectif d’avoir des incidences sur les pays des Caraïbes.

Le plan anti-drogue, dénommé Initiative Merida, pour lequel les États-Unis d’Amérique ont déboursé, jusqu’en avril 2009, 165 millions de dollars, concerne désormais 9 pays, regroupant les pays de l’Amérique centrale, le Mexique, Haïti et la République Dominicaine. [rc apr 04/05/2009 16:00]