Haïti-Nations Unies : Les droits économiques et sociaux, thème principal de la prochaine visite de l’expert sur les droits humains

 
P-au-P, 24 avril 09 [AlterPresse] --- Les droits économiques et sociaux seront le thème dominant de la visite qu’effectuera en Haïti, du 27 avril au 9 mai 2009, l’expert indépendant auprès des Nations Unies sur la situation des droits humains, le francais Michel Forst, dans le cadre d’une visite de travail, apprend l’agence en ligne AlterPresse de sources onusiennes.
 

« Au-delà du suivi de ses recommandations, l’expert indépendant s’attachera plus particulièrement à la question de l’effectivité des droits économiques et sociaux », souligne un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits humains (HCDH).
 

« En effet, dans le domaine des droits économiques et sociaux, l’exclusion économique est une menace pour la stabilité politique en Haïti et le développement durable qui ne peut se concevoir sans un soutien fort et continu de la communauté internationale qui permettra un véritable renforcement institutionnel, seule garantie de la mise en place de services sociaux de base », poursuit le communiqué.

L’expert des Nations Unies aura des entretiens avec les autorités du gouvernement et de la justice haïtienne.
 

Michel Forst prévoit également de rencontrer des représentants du système des Nations Unies, notamment de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah)), de l’Organisation des États Américains, ainsi que de plusieurs organisations de la société civile.
 

Cette mission permettra à Michel Forst de préparer la présentation du rapport que l’expert indépendant doit présenter au Conseil des droits humains de l’Organisation des Nations Unies (Onu) à sa proc haine session de juin 2009.
 

C’est la deuxième mission de Forst en Haïti depuis sa désignation comme expert indépendant de l’Onu en remplacement de son compatriote Louis Joinet.

Sur le terrain, les organisations haïtiennes de promotion de droits humains appellent sans cesse les institutions nationales à mettre l’accent davantage – au-delà des droits civils et politiques - sur les droits économiques et sociaux (tels le droit à l’alimentation, le droit au logement, le droit à l’education, le droit à la sante, etc.)des habitants de la république caribéenne, dont la violation continue a été à l’origine des émeutes de la faim d’avril 2008 dans le pays. [do rc apr 24/04/2009 10 :30]