Español English French Kwéyol

Haïti/Sénatoriales : Un organisme de droits humains signale des « entraves à l’observation des élections de 2009 »

P-au-P, 18 mars 09 [AlterPresse] --- La Plate-forme des organisations haïtiennes de droits humains (POHDH) a estimé que les dispositions prises par le Conseil électoral provisoire (CEP) par rapport aux institutions désireuses d’observer les sénatoriales du 19 avril prochain représentent des « entraves à l’observation des élections de 2009 ».

Outre les pièces à déposer pour l’enregistrement des organisations nationales qui ambitionnent d’observer ces élections, le CEP exige la communication de toute information relative au don ou soutien d’une personne physique ou morale à l’Unité d’Observation électorale et les pièces justificatives.

Le CEP recommande également à tout observateur de s’abstenir de faire des déclarations publiques de nature à discréditer le processus électoral et à inciter à la violence.

La POHDH critique ces dispositions qui, selon elle, sont de « nature tendancieuse » et tendent à mettre en doute la crédibilité de ces élections.

« Ces normes sont de nature à influencer la qualité de l’observation des institutions en leur imposant un contrôle intempestif et des limitations à leur indépendance et autonomie », estime la POHDH dans sa note de protestation.

La POHDH suggère au Conseil électoral de « réviser ces normes qui risquent d’avoir des conséquences néfastes sur l’observation de ces élections » et de « penser à élaborer de concert avec les institutions et organisations intéressées à l’observation électorale un nouveau document à cet effet ».

La campagne électorale est officiellement lancée depuis le 16 mars 2009. Le vote permettra d’élire 12 sénateurs pour les 12 sièges vacants au Sénat.

Les 78 candidats à ces sénatoriales partielles ont jusqu’au 17 avril pour convaincre les électeurs à voter pour eux aux élections du 19 avril 2009.

Durant le week-end écoulé, la voiture d’un candidat a été saccagée par un groupe d’individus dans la commune de Pestel au sud-ouest d’Haïti.

La semaine dernière, des habitants de Cornillon/Grand Bois (Ouest) se sont opposés à l’installation des membres du Bureau électoral communal (BEC) chargé d’organiser et de superviser les prochaines sénatoriales partielles dans cette commune. [do gp apr 18/03/2009 10 :30]