Haiti-Nations Unies : Un message d’espoir de Ban Ki-moon et William Clinton

P-au-P., 9 mars 09 [AlterPresse] --- Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et l’ancien président américain, William Clinton, ont transmis un message d’espoir à Haiti durant leur visite de moins de 24 heures en Haiti, qui se termine ce 10 mars.

« Une vraie fenêtre d’espoir » s’ouvre pour le pays, selon Ban Ki-moon, qui intervenait dans la soirée du 9 mars au palais présidentiel, dans le cadre d’un point de presse conjoint avec le président René Préval et l’ancien président américain.

Ban Ki-moon met l’emphase sur la prochaine conférence des bailleurs d’Haiti, qui doit avoir lieu les 13 et 14 avril prochains à Washington. « Cette conférence a pour objectif d’aller bien au-delà des secours d’urgence pour investir dans la croissance économique », souligne-t-il.

Cependant, « sortir Haiti de l’impasse dépendra de la volonté de l’ensemble des Haitiens », prévient-il.

Pour sa part, l’ancien président américain soutient qu’Haiti « est en position de ‘take of’ économiquement et socialement. Votre futur peut être meilleur que votre passé », lance-t-il.

Ban Ki-moon et William Clinton étaient accompagnés d’un groupe d’investisseurs et de représentants d’organisations humanitaires, comme le Dr Paul Farmer, qui a établi un hôpital dans le village de Canges (Est), et le musicien Wyclef Jean, dont la Fondation Yele Ayiti travaille sur des projets communautaires dans le pays.

La délégation a visité des projets en matière d’éducation, dont des programmes d’alimentation, dans une école du quartier de Cité Soleil (périphérie nord), et à la rencontre avec des élèves issus de milieux très défavorisés.

Le secrétaire général de l’ONU et l’ancien président Clinton ont eu une réunion avec le président Préval et la première ministre Michèle Pierre Louis. Ils ont également rencontré des membres du secteur privé et de la société civile.

AlterPresse publie ici le communiqué conjoint issue de la rencontre entre Préval, Ban Ki-moon et Clinton au Palais national :

« Le président René Préval a rencontré ce soir le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, en présence de l’ancien président américain, William J. Clinton. Ils ont fait le point sur la situation économique et sociale en Haïti.
Le Secrétaire général et le président Clinton ont pris acte des progrès réalisés en terme de sécurité publique, de stabilité politique et de bonne gouvernance économique. Au cours de l’entretien, l’accent a été mis sur les difficultés que confronte le peuple haïtien et les défis auxquels le pays doit faire face, en raison de la crise économique et financière mondiale et les dégâts provoqués par les ouragans qui ont frappé le pays en automne 2008. Dans ce contexte, ils ont réaffirmé l’entière solidarité de la communauté internationale avec le peuple haïtien.

Parallèlement, le Secrétaire général Ban Ki-moon et le président Clinton estiment que même si les pertes ont été très élevées, la détermination du peuple haïtien à construire un meilleur avenir est encore plus grande. Le moment est particulièrement opportun pour aider les Haïtiens à reconstruire leur pays. Le président Clinton a noté qu’Haïti se trouve aujourd’hui dans une situation qui lui permet de réaliser des progrès plus rapides qu’au cours des deux dernières décennies.

Le président Préval et ses hôtes ont reconnu que la situation actuelle offre des possibilités qui peuvent être exploitées pour favoriser les investissements, la création d’emplois et la relance de la croissance économique. Ils ont estimé qu’il est important pour le pays de tirer profit des fenêtres ouvertes sur les marchés internationaux. Ils ont convenu qu’en mobilisant tout le potentiel national et international, il serait possible de mettre le pays sur la voie d’une croissance soutenue et d’améliorer le niveau de vie de la population.

Le Secrétaire général s’est engagé à appuyer la réunion des partenaires techniques et financiers d’Haïti qui se tiendra prochainement à Washington DC, et à encourager un accroissement de l’aide bilatérale et multilatérale afin de répondre aux besoins immédiats du pays et de faciliter le progrès à long terme, y compris à travers l’amélioration des infrastructures, des mesure de protection de l’environnement et de développement de sources d’énergie alternatives. Le Secrétaire général a par ailleurs indiqué qu’il s’efforcerait de sensibiliser les investisseurs internationaux au potentiel offert par l’économie haïtienne.

Le président Préval a réaffirmé sa détermination à travailler avec le secteur privé, comme l’atteste, en accord avec ce dernier, la création récente par arrêté présidentiel du groupe de travail sur la compétitivité de l’économie haïtienne. Il a également réitéré sa volonté de donner la priorité à la mise en œuvre des mesures législatives, administratives et réglementaires nécessaires pour créer un environnement propice aux investissements et à la création d’emplois.

Le président Préval et le Secrétaire général Ban Ki-moon ont convenu de rester en contact pour évaluer les progrès accomplis et pour faciliter la mise en œuvre de toute mesure susceptible de placer Haïti sur une trajectoire de développement durable ». [gp apr 10/09/09 07 :00]