AEC : Préval souhaite faire d’Haïti une destination touristique importante de la Caraïbe

P-au-P, 30 janv. 09 [AlterPresse] --- Le président René Préval a évoqué, ce 30 janvier 2009, la nécessité de développer le secteur du tourisme en vue de faire d’Haïti une destination touristique importante de la région des Caraïbes.

« Pour un Etat comme le nôtre, Haïti, qui ambitionne d’améliorer son image et de reprendre sa place au sein de l’industrie touristique de la région, l’invention du concept de tourisme multidimensionnel et la création d’une zone de tourisme durable dans la Caraïbe sont très appréciées par la partie haïtienne », a déclaré René Préval.

A terme, ces actions conjuguées aux efforts déployés sur le plan national permettront à Haïti de renforcer sa capacité d’accueil, de multiplier le nombre de visiteurs, de diversifier ses sources de revenus et d’accroître ses réserves de changes, soutient le président de la République.

Le chef de l’Etat haïtien a tenu ces propos au dernier jour de la XIVe réunion du conseil des ministres des affaires étrangères de l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC) qui prend fin ce 30 janvier 2009, à l’hôtel Karibe Convention Center, à Juvénat (périphérie est de la capitale).

Aux termes de ces assises, le conseil des ministres aura à prendre des décisions sur des questions importantes concernant l’avenir de la région.

Cette association, selon René Préval, représente dès sa création un mécanisme de coopération importante entre les pays de la région.

Dix ans après un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement qui a eu lieu à Santo Domingo en 1999, le président haïtien dit constater que « les Etats sont passés des mots à l’action ».

Des accords sur le tourisme durable, sur le transport et les catastrophes naturelles ont été adoptés, a-t-il précisé devant un parterre de chanceliers caribéens et latino-américains.

La convention créant l’AEC a été signée à Carthagène (Colombie), le 24 juillet 1994 dans l’objectif de promouvoir la consultation, la coopération et l’action concertée entre tous les pays de la Caraïbe.

En 2009, le président René Préval estime que cette association s’occupe de questions concrètes qui ont une incidence directe sur l’amélioration des conditions de vie des peuples de la région.

Le chef de l’Etat haïtien prend en exemple la participation de l’association à « la recherche de solutions aux problèmes environnementaux qui nous accablent depuis un certain temps ».

Haïti, qui assure la présidence du conseil des ministres de l’AEC, doit céder cette place, aux termes de cette XIVe réunion, à un autre Etat.

« Nous allons certes passer le flambeau de la présidence du conseil des ministres à un autre pays, mais nous allons continuer à travailler activement pour la promotion de l’association », promet René Préval.

La Colombie aspire à occuper la présidence de l’AEC selon des informations rapportées par l’agence espagnole EFE en provenance de Bogota.

« Il est très important que la Colombie puisse concrétiser cette aspiration », déclare Jaime Bermùdez, chef de la diplomatie colombienne.

A ces assises, la Colombie est représentée par son vice-président, Francisco Santos. [do gp apr 30/01/2009 13 :30]