Haïti-USA : Quand le premier Noir arrive au pouvoir aux États-Unis

P-au-P., 20 janv. 09 [AlterPresse] --- Le premier président noir des États-Unis arrive au pouvoir ce 20 janvier, suite à une cérémonie d’investiture haute en couleurs et très suivie en Haïti comme à travers le monde.

La prise de fonction du 44eme président des États-Unis ne laisse pas indifférent les Haïtiens. Un groupe socio-politique fait chanter une messe d’action de grâce et une partie de la population reste accrochée aux médias pour suivre l’évolution de cette journée qualifiée par certains d’historique.

Les médias se mobilisent depuis la veille pour assurer des émissions spéciales. Ils relayent des informations en direct des communautés haïtiennes, font intervenir des spécialistes et des auditeurs/trices tant en Haiti qu’en dehors du pays, grâce à des facilités technologiques.

En Haiti, tel que le rapportait AlterPresse lors des élections américaines de novembre 2008, les points de vue demeurent partagés sur l’avenir des relations haïtiano-américaines.

« Il y aura probablement une certaine amélioration de la situation de nos compatriotes vivant dans des conditions irrégulières aux Etats-Unis », espère Pierre Espérance, directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH).

Membre du directoire du parti Fusion des sociaux-démocrates, Micha Gaillard s’attend à une plus grande coopération des Etats-Unis avec Haïti. Mais, il revient aux Haïtiens de travailler à l’avancement de leur pays, ajoute-t-il.

« Vu l’importance de la politique extérieure américaine, Haiti sera certainement touchée par un changement de politique étrangère aux USA », pense Edouard Camille Junior, doctorant en Droit public à l’Université Pierre Mendès France et chargé de mission à la Faculté de Droit et des sciences économiques (FDSE) de Port-au-Prince.

Il n’y a aucune différence entre la gestion des républicains et celle des démocrates vis-à-vis de petits pays comme Haïti, estime Marc Arthur Fils-Aimé de l’Institut culturel Karl Levêque (ICKL). Selon lui, l’action impérialiste américaine va continuer.

Voir « pour la première fois, un Noir accéder à la présidence de la Première Puissance Mondiale » revêt un « intérêt capital » pour Haïti, « le pays qui a souvent été mis en quarantaine pour toutes sortes de raisons, y compris sa constitution ethnique », estime pour sa part le professeur Fritz Deshommes, de l’Université d’Etat d’Haïti.

A propos de Barak Obama, revenir sur les thèmes suivants, en ligne sur AlterPresse :

Obama : Une victoire louverturienne et une leçon pour Haïti

La transition sera courte pour Obama

Haïti-Afrique : Pour saluer la victoire de Barack Obama

Élections américaines : Quels enjeux pour Haiti ?

Les enjeux des présidentielles américaines et le monde

[gp apr 20/01/09 10:00]