Haïti-Economie : Baisse effective des prix du carburant et du tarif des transports publics

P-au-P, 05 déc. 08 [AlterPresse] --- Comme attendu, une nouvelle baisse est effective dès ce vendredi 5 décembre 2008 sur les prix des produits pétroliers et le tarif des transports publics en Haïti, a confirmé aujourd’hui en conférence de presse le ministère de l’économie et des finances (Mef).

Le gallon de diesel (gazole) passe de 135.00 à 117.00 gourdes, tandis que celui de la gazoline 95 de 176.00 à 149.00, soit des diminutions respectives de 13.33 % et 15.34% [Ndlr : US $ 1.00 = 40.50 gourdes actuellement en Haïti].

Les prix pour le gallon de la gazoline 91 et du kérosène (communément appelé gaz blanc, très utilisé par les ménages en Haïti) restent inchangés.

Récemment, le prix du gallon de la gazoline 91 a été réduit à 144.00 (au lieu de 174.00 gourdes) et celui du kérosène à 113.00 (au lieu de 131.00), soit des baisses respectives de 17.24% et 13.74%.

Parallèlement, le tarif du transport public est révisé à la baisse par les autorités nationales. Il faut verser maintenant 18.00 gourdes (au lieu de 22.00 gourdes, même si certains chauffeurs prenaient 25.00 gourdes de chaque passagère / passager) pour une course ordinaire de taxi, et 10.00 (au lieu de 12.00 gourdes) ou 8.00 (au lieu de 10.00 gourdes) pour les Tap Tap (véhicules de transport en commun), dépendant du circuit emprunté.

Cependant, aucune disposition n’est encore adoptée en ce qui concerne le prix du gaz butane (qui se vend maintenant à 175.00 gourdes) et ceux de la bonbonne de gaz propane (25 et 100 livres), très élevés sur le marché national (la bonbonne de 25 livres de gaz propane coûte au minimum 750.00 gourdes).

Aucune politique institutionnelle publique (d’Etat) n’existe, non plus, en ce qui a trait à l’utilisation par les ménages de gaz butane ou propane, dans la perspective de réduire la consommation du charbon de bois et du bois de chauffage, lesquels servent de combustible dans la plupart des foyers en Haïti, boulangeries, blanchisseries (dry cleaning) et guildives (usines de transformation de la canne-à-sucre en clairin et sirop de canne).

Il s’agit de la quatrième baisse, enregistrée en 5 semaines, sur les prix des produits pétroliers en Haïti, se félicite Maurice Lafortune, président de l’association nationale des distributeurs de produits pétroliers (Anadipp) dans une déclaration faite à l’agence en ligne AlterPresse.

Interrogé par AlterPresse sur les difficultés d’approvisionnement ces dernières heures (de longues files de voitures sont constatées dans plusieurs stations d’essence de la zone métropolitaine de la capitale, depuis l’après-midi du 4 décembre jusque dans la matinée du 5 décembre 2008), le principal responsable de l’Anadipp juge « normale » cette situation, vu le délai observé par les distributeurs pour recevoir d’autres livraisons avec la nouvelle chute de prix du carburant.

« Tout sera rétabli aujourd’hui même. Toutes les compagnies pétrolières vont se mettre en branle pour fournir les produits aux distributeurs », promet Maurice Lafortune.

L’Anadipp forme le vœu de voir d’autres baisses des prix du carburant sur le marché national (aujourd’hui le baril de pétrole a atteint moins de 50 dollars américains sur le marché international), ce qui permettra aux distributeurs d’acquérir ces produits stratégiques à meilleur coût, souhaite l’association.

En attendant, en cette période de fêtes de fin d’année, pendant lesquelles ont lieu généralement d’intenses activités économiques, les consommateurs espèrent des incidences notamment sur les coûts des denrées alimentaires et d’autres biens essentiels, fortement en hausse ces dernières semaines sur le marché national malgré les diminutions successives des prix des produits pétroliers. [rc apr 05/12/2008 11 :00]