Haïti/Rép. Dominicaine : Mise en œuvre prochaine de projets visant la protection du bassin versant du fleuve Artibonite

P-au-P, 14 nov. 08 [AlterPresse] --- Des projets binationaux visant la protection du bassin versant du fleuve Artibonite vont être bientôt exécutés au niveau de la frontière haïtiano-dominicaine de Belladère /San Juan de la Maguana, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Il s’agit d’un paquet de 9 projets financés par l’Agence canadienne de développement international (ACDI) à hauteur de 10 millions de dollars canadiens, selon l’ingénieur Yves Gattereau, directeur de ce « Projet binational d’aménagement du bassin versant du fleuve Artibonite ».

Du côté haïtien, 4 de ces projets seront consacrés au reboisement et à l’aménagement du bassin versant du fleuve Artibonite dans la ville frontalière de Belladère. Les 5 autres seront exécutés à San Juan en République Dominicaine.

Le ministre haïtien de l’environnement Jean-Marie Claude Germain souligne l’importance du bassin versant de l’Artibonite qui a pris naissance en République Dominicaine voisine.

« Dans le cadre de plusieurs coopérations, il est tout à fait normal de développer ensemble des projets binationaux pour voir comment maîtriser l’eau, comment réduire la pauvreté », estime Germain.

La phase d’exécution du « Projet binational d’aménagement du bassin versant du fleuve Artibonite » sera opérationnelle dès le mois de janvier 2009, annonce. Pour sa part, le ministre dominicain de l’environnement, présent, le 12 novembre 2008 à Port-au-Prince, à une rencontre du comité binational du projet exécuté par le consortium Oxfam Québec/SOGEMA.

Cette réunion s’inscrivait dans le cadre du processus de mise en œuvre de ce projet, qui vise à contribuer à l’effort global de réhabilitation de la région du bassin versant du fleuve Artibonite que se partagent les deux pays.

Des interventions en matière de conservation de sol sont ciblées dans le cadre de ces projets, échelonnés sur une période de cinq ans.

La première phase de ces projets est déjà terminée.

« Nous allons passer à l’action concrète sur le terrain », indique Yves Gattereau. [do rc apr 14/11/2008 13 :30]