Español English French Kwéyol

Haïti/Accident : Des morts et de nombreux blessés dans l’effondrement du bâtiment d’une école

P-au-P, 7 nov. 08 [AlterPresse] --- Une sexagénaire éplorée, qui s’occupait de son petit-fils orphelin de 14 ans après avoir mis en terre récemment la mère de ce dernier, ne trouve pas les mots pour décrire le nouveau drame auquel elle devra désormais faire face.

Beaucoup de femmes en larmes retiennent encore un brin d’espoir pour retrouver leurs enfants sous les décombres, où les secouristes continuent encore de rechercher des survivants.

Des ambulanciers de la croix rouge haïtienne, des médecins sans frontières (Msf) font la navette entre les lieux du sinistre et les centres hospitaliers afin de pouvoir sauver les écoliers blessés.

De nombreux volontaires à l’aide de masses essaient de dégager les décombres pour tenter de retrouver des rescapés de l’accident.

Des agents du corps d’intervention et de maintien de l’ordre (Cimo) de la Police nationale d’Haïti, des policiers internationaux de la Mission des Nations Unies de stabilisation en Haïti (Minustah) apportent leur appui pour tenir, à une distance raisonnable, la foule de plusieurs centaines de personnes accourues paniquées sur les lieux de l’accident.

« Il y a encore des enfants blessés sous les décombres », s’inquiète une personne victime, le corps recouvert de poussière.

Des efforts sont en train d’être effectués avec diligence en vue de pouvoir récupérer les enfants blessés, qui se trouvent emprisonnés sous les amas de béton de l’édifice effondré.

C’est un nouveau tableau de désolation pour la population haïtienne après les intempéries d’août et de septembre 2008.

En attendant des précisions officielles, environ une dizaine de morts seraient pour le moment recensés, suivant les témoignages recueillis par l’agence en ligne AlterPresse.

Beaucoup de parents se sont également rués dans les hôpitaux, espérant pouvoir retrouver un fils ou une fille qui se trouvait dans l’établissement scolaire de la localité de Nérette, où s’est produit l’accident vers la fin de la matinée du 7 novembre.

La nouvelle de l’effondrement du bâtiment d’une école évangélique à Pétionville (municipalité de la périphérie est de la capitale haïtienne) a déjà fait le tour de la capitale en début d’après-midi de ce vendredi 7 novembre 2008.

« Maintenant, toutes les instances concernées se préoccupent de sauver la vie des élèves », répond rapidement aux journalistes Joël Desrosiers Jean-Pierre, le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

La presse nationale s’interrogeait sur la mise en œuvre de dispositions étatiques, dans les semaines à venir, afin de prévenir de pareils accidents et désastres endeuillant la population haïtienne.

En milieu d’après-midi de ce 7 novembre 2008, aucun bilan exact n’est encore disponible du côté des autorités locales sur le nombre d’élèves ayant péri dans l’effondrement de cet établissement scolaire, dont la construction aurait été interdite par la municipalité de Pétionville. [bmp rc apr 07/11/2008 15 :00]