Haïti : Le parti Fusion sommé d’honorer ses dettes envers une firme de communication

P-au-P, 7 nov. 08 [AlterPresse] --- La Fusion des sociaux-démocrates haïtiens est sommée de payer à la firme de communication Mediacom plus de 100 mille dollars américains de dettes pour des services vendus durant la campagne électorale en 2005.

Le parti, dirigé par le professeur Victor Benoît et consorts, est appelé à honorer un montant de 95,889.45 dollars envers la Mediacom et à verser des honoraires de l’ordre de 9,588.94 dollars américains, selon une note de la firme transmise à AlterPresse.

Contacté par AlterPresse, le professeur Micha Gaillard, porte-parole de la Fusion, déclare reconnaître cette dette envers la firme Mediacom.

Sans vouloir entrer dans les détails, le porte-parole de la Fusion précise que « les avocats des deux parties se rencontrent » en vue de trouver une entente.

Au total, la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens devrait payer 105,528.39 dollars américains à la firme Mediacom, selon la sommation transmise par un huissier judiciaire au nom d’un cabinet d’avocats.

Pour le compte de ce parti politique, Mediacom a produit et diffusé un ensemble de matériels de promotion constitués en une vingtaine de panneaux d’affichage géants (Billboards), des spots publicitaires sur plus de 50 radios et une quinzaine de télés, des affiches et autres gadgets.

La Mediacom déclare avoir pris des engagements et payé à la compagnie « FD Plus » plus de 70,000 dollars pour l’installation de billboards à l’effigie de Serge Gilles [candidat à la présidence] à travers le pays.

Une vingtaine de radios et télévisions attendent encore de recevoir de la Fusion le montant des factures émises pour les trois derniers jours de la campagne, signale Mediacom qui estime que les responsables de la Fusion n’ont fait aucun cas de leurs dettes depuis le mois de janvier 2006.

Mediacom annonce que l’affaire sera portée, d’ici à la semaine prochaine, par devant un tribunal compétent pour les suites nécessaires si la Fusion ne trouve pas un accord avec la firme à travers son cabinet d’avocats.

Par ailleurs, Mediacom demande à la Fusion de payer les arriérés d’une deuxième campagne publicitaire réalisée pour son candidat à la présidence Serge Gilles. Cette somme est de 6,410.00 dollars américains. [do gp apr 07/11/2008 10 :50]