Español English French Kwéyol

Haïti/Urgence : 33% des 108 millions de dollars, récoltés à date par les Nations Unies pour les interventions post-ouragans

 
P-au-P, 10 oct. 08 [AlterPresse] --- Environ 34 millions, soit trente-trois pour cent (33%) des 108 millions de dollars américains attendus, sont déjà assurés dans le cadre du « Flash appeal », lancé début septembre 2008 par le gouvernement haïtien et les Nations Unies en vue de collecter les fonds nécessaires pour intervenir après les ouragans en série qui ont frappé Haïti de plein fouet entre le 16 août et le 7 septembre 2008.
 

« C’est un montant total de 33 millions 955 mille dollars. On est aujourd’hui à 33% » du montant envisagé », dans le cadre de cet appel d’urgence émis le 10 septembre 2008 par le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’Onu (OCHA) en lien avec les agences onusiennes sous la direction du gouvernement haïtien, informe Sophie Boutaud de la Combe, porte-parole de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah).

Des contributions estimées à plus de 22% sont déjà manifestées, alors que les promesses de don franchissent la barre de 10%, précise de la Combe qui s’exprimait dans une conférence de presse, le 9 octobre, au siège de la Minustah, à Port-au-Prince.
 

« Ce montant rentre à côté d’autres collaborations unilatérales, bilatérales ou multilatérales, comme par exemple la coopération des Etats-Unis d’Amérique, l’Union européenne, la France », ajoute la porte-parole de la mission onusienne.
 

En revanche, à côté du « Flash appeal », plus de 59 millions de dollars ont été mobilisés pour aider Haïti à faire face aux dégâts causés par les ouragans Gustav et Hanna, Dans ce contexte, les contributions sont évaluées à 45 millions 430 mille 246 dollars et les promesses de dons à 13 millions 685 mille dollars, signale Sophie Boutaud de la Combe..
 

 
Devant le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (Onu), le mercredi 8 octobre 2008, le chef civil de la Minustah, Hédi Annabi, a appelé la communauté internationale à fournir un apport important à Haïti.
 

Cette coopération, selon Annabi, doit se manifester, non seulement sous la forme de soutien politique, mais aussi par l’appui au gouvernement haïtien dans ses efforts de satisfaction des besoins du pays, ce qui devrait permettre de renforcer sa crédibilité.
 

Hédi Annabi, qui a corroboré la recommandation du secrétaire général de l’Onu en faveur du renouvellement du mandat de la Minustah jusqu’au 15 octobre 2009, prévoit que « le pays va continuer à être confronté à différentes formes de menaces – criminalité, enlèvements, tentatives des gangs pour se reconstituer ». [do rc apr 10/10/2008 09:30] 09:30]