Español English French Kwéyol

Haïti/Cyclones : Les acteurs non étatiques somment l’Etat de prendre ses responsabilités

P-au-P, 23 Sept. 08 [AlterPresse] --- Des organisations de la société haïtienne appellent le gouvernement à prendre tout un train de mesures visant à gérer la situation des personnes victimes des derniers ouragans et à prévenir de nouveaux désastres dans le pays.
 

Dans une déclaration commune, transmise à l’agence en ligne AlterPresse, ces organisations recommandent aux autorités de l’Etat de jouer un rôle d’accompagnatrices dans l’acheminement et la distribution des secours d’urgence aux sinistrés, d’intégrer la société dans les structures de coordination pour participer à l’orientation de l’assistance, le suivi et l’évaluation.
 

Elles conseillent au gouvernement de « préparer une intervention de réhabilitation et de recapitalisation du secteur agricole » pour éviter une situation de famine dans les prochains mois.
 

Les organisations signataires de cette déclaration suggèrent aux autorités haïtiennes de rétablir les voies de communication, pour faciliter la libre circulation des vies et des biens, et de protéger l’environnement, particulièrement les bassins versants et les berges des rivières et des ravins.
 

Haïti est placée sur la route des grandes dépressions, selon les signataires de cette déclaration, qui invitent les citoyennes et citoyens haïtiens à se préparer pour faire face aux forces naturelles qui risuqnent de frapperont le pays dans le semaines et mois à venir.
 

Dans cette déclaration commune, les signataires lancent un appel à la mobilisation des autres organisations de la société haïtienne en vue de « réfléchir, débattre et proposer au gouvernement des choix de mesures à prendre pour protéger l’environnement de façon durable ».
 

Ces acteurs non étatiques ont, par ailleurs, exprimé leurs sympathies aux familles victimes des dernières catastrophes naturelles qui se sont abattues sur le pays.
 

La Fédération des amis de la nature (FAN), la Chambre de commerce et d’Industrie d’Haïti (CCIH), le Conseil haïtien des acteurs non étatiques (Conhane), le Mouvement des paysans de Papaye (MPP), le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), l’Initiative de la société civile (ISC) sont, entre autres, les organisations signataires de cette déclaration. [do rc apr 23/09/2008 12 :45]