Documents

Haiti/Cyclones : Plus de 23 millions de dollars américains de pertes pour le secteur agricole


mardi 16 septembre 2008

Article d’Agropresse [1]

Soumis à AlterPresse le 16 septembre 2008

« Les dégâts sont évalués à environ 23 millions 515 mille dollars américains à l’échelle nationale. Il ne serait pas étonnant que les pertes soient nettement plus élevées qu’elles ne le sont ici, puisque les données sont très incomplètes pour cinq départements (Ouest, Nippes, Nord’Est, Nord-Ouest et Sud) ». Ce sont les conclusions d’un rapport préliminaire du ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) relatives aux conséquences des dernières intempéries sur le secteur agricole, et dont une copie est parvenue à l’agence Agropresse.

Ce qui est frappant, c’est le caractère partiel et provisoire de ce rapport, qui laisse présager des pertes encore plus importantes dans le secteur agricole.

Le bilan dressé concerne les filières Agriculture, Élevage, Pêche et les Infrastructures Agricoles, souligne le rapport du MARNDR, préparé par la Coordination nationale de sécurité alimentaire (CNSA).

Les superficies agricoles affectées s’élèvent à 63 777 hectares. Le département de l’Artibonite (20 400 hectares) reste la région la plus affectée. L’estimation financière de ces dégâts, dans les départements (pour lesquels les données sont disponibles) du Nord, du Sud’Est, de la Grand’Anse et du Centre, se chiffre à 724,5 millions de gourdes, indique le rapport.

Au niveau de la filière élevage, environ 90 403 têtes de bétail ont disparu. Cette perte est évaluée à 184,12 millions de gourdes, selon le ministère de l’Agriculture. Parmi les départements affectés, la plus grande perte a été observée dans le département du Sud’Est (Plus de 95 millions de gourdes).

En ce qui concerne la filière pêche, les pertes se chiffrent à 19 millions de gourdes. « Les pertes au niveau de cette filière sont de loin plus importantes, puisque l’estimation ne concerne que deux zones côtières, le Sud’Est et la Grande Anse, précise le rapport.

Pour ce qui a rapport aux infrastructures agricoles, les données ne sont disponibles que pour les départements de l’Artibonite, du Nord, des Nippes et de la Grand- Anse. Les infrastructures affectées concernent surtout les systèmes d’irrigation. Les pertes sont évaluées à 216 910 mètres linéaires estimés à 24,7 millions de gourdes. Les dégâts au niveau du système d’irrigation sont plus importants dans les départements du Nord et de l’Artibonite où respectivement 15 000 et 114 410 mètres linéaires ont été affectés.

Pour présenter ce bilan, le ministère de l’Agriculture a recueilli les informations auprès de diverses institutions œuvrant sur le terrain dont des ONG, des Agences de l’Onu et des Organisations paysannes.

[1Agropresse est un organe de communication spécialisé, véhiculant des informations sur l’Agriculture et l’Agro-transformation. Il est formé de plusieurs institutions, dont :

- Veterimed (Élevage, santé animale, transformation du lait) ;
- Médialternatif (Information, communication et médias)
- SAKS (Communication sociale, radiophonie)
- Group Croissance S.A (Gestion d’entreprise, marketing, économie, Finance, technologie) ;
- GREF (Problème foncier) ;
- ANEM (Transformation de fruits) ;
- ORE (Production et transformation de céréales et de fruits) ;
- GRAMIR (Production de semences, gestion bassins versants) ;
- Concert Action (Environnement, production agricole) ;
- ACDED (Environnement, production agricole) ;
- GATAFI (Technologie appropriée).