Haïti : Obligation de résultats pour le nouveau gouvernement

P-au-P, 05 sept. 08 [AlterPresse] --- Les 18 nouveaux membres du cabinet ministériel, y compris la Première ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis, sont tenus de se mettre au travail rapidement afin de parvenir à des résultats conformes aux revendications de la population.

C’est ce qui se dégage des discours d’investiture de la nouvelle équipe, prononcés par le président René Garcia Préval et la nouvelle cheffe de gouvernement dans une cérémonie officielle déroulée, dans l’après-midi du 5 septembre 2008 au Palais national, en présence des membres du cabinet sortant, du Parlement, de représentants de la communauté internationale et de la presse, dont l’agence en ligne AlterPresse.

La politique générale de gouvernement de Michèle Pierre-Louis n’a été finalement approuvée au Sénat qu’ à l’aube du 5 septembre, huit jours après le vote favorable à la Chambre des députés le 29 août.

Se félicitant de la résolution sans violence de la crise, initiée le 12 avril 2008 avec le vote de censure de l’ex Premier ministre Jacques Edouard Alexis par le Sénat, le président Préval exhorte tous les acteurs politiques, y compris les ministres, parlementaires, conseils municipaux et d’administration de section communale, à œuvrer immédiatement pour trouver des solutions concrètes aux problèmes du pays.

Préval a présenté ses sympathies aux victimes des intempéries, depuis le cyclone Fay (mi- août), en passant par Gustav (26-27 août) pour arriver à Hanna en ce début du mois de septembre. Une minute de recueillement a été observée à la mémoire des victimes par l’assistance à la cérémonie d’investiture du 5 septembre.

Pour sa part, la nouvelle cheffe de gouvernement se déclare prête à relever les défis qui se posent à Haïti, dans ce contexte de conditions atmosphériques difficiles et d’autres difficultés socioéconomiques, à quelques heures du passage imminent de la tempête Ike sur le territoire national.

« Nous sommes disposés au combat, pour faire prendre toutes les mesures nécessaires... », promet Michèle Pierre-Louis, évoquant le constat, il y a deux jours [le 3 septembre 2008] du drame vécu par la population sinistrée des Gonaïves (avec le passage du cyclone Hanna) et d’autres départements géographiques du pays.

Au nom du Parlement, le président du Sénat, Kély C. Bastien, s’engage à soutenir le nouveau gouvernement, tout en précisant : « le Parlement ne garantit pas la démocratie, mais il n’y a pas de démocratie sans le Parlement ».

De son côté, prônant une « galvanisation des ressources » face aux « lourdes » attentes de la population, le Premier ministre sortant, Jacques Edouard Alexis, souhaite de la réussite à l’équipe rentrante. [bmp rc apr 05/09/2008 16:30]