Español English French Kwéyol

Haïti-Premier ministre : Michèle Pierre-Louis entend poursuivre les démarches pour la formation du prochain gouvernement

P-au-P, 20 août 08 [AlterPresse] --- La Première ministre ratifiée, Michèle Duvivier Pierre-Louis, affirme se trouver au stade de conclure les négociations devant aboutir à la constitution du futur gouvernement en Haïti.

« En accord avec le Président René Préval, je procède aux dernières consultations relatives à la formation du gouvernement et je me prépare à présenter, dans les meilleurs délais au parlement, l’énoncé de la politique générale », indique Michèle Pierre-Louis, dans une déclaration laconique acheminée, dans l’après-midi du mercredi 20 août 2008, à la Presse, dont une copie à l’agence en ligne AlterPresse.

Ainsi, la Première ministre ratifiée continue-t-elle le processus enclenché le 23 juin 2008 (avec sa désignation officielle comme future cheffe de gouvernement), malgré les difficultés éprouvées, depuis 2 mois, pour la formation de son gouvernement, plus de 4 mois après le renvoi (le 12 avril 2008) de l’équipe de Jacques Edouard Alexis par le Sénat de la république.

Cette déclaration survient, vingt-quatre heures après le rendez-vous raté de présentation de politique générale devant la Chambre des Députés, le 19 août, en raison du blocage des négociations entamées, depuis plusieurs semaines, entre la présidence de René Garcia Préval et divers partis politiques.

La Première ministre ratifiée ne donne aucune précision sur les difficultés perceptibles, dans l’opinion publique, autour des pourparlers, entre la présidence et les partis politiques, pour la composition du prochain gouvernement et les orientations de la politique générale.

Seulement, Michèle Pierre-Louis indique « n’avoir pas voulu me prononcer publiquement avant d’arriver au terme des négociations ».

« Depuis ma ratification par les deux chambres du parlement, j’ai engagé un dialogue avec différents secteurs de la vie nationale, les parlementaires, les partis politiques et des organisations citoyennes », se contente de faire savoir Pierre-Louis.

Face à l’inquiétude et l’impatience de la population, « attendant l’issue de la crise gouvernementale et des actions concrètes qui améliorent ses conditions de vie », la Première ministre ratifiée « réaffirme », sans plus de détails, « son engagement et sa détermination à servir son pays ».

Les milieux politiques évoquent des possibilités de garder plusieurs ministres du gouvernement démissionnaire dans le futur cabinet ministériel, suivant les voeux formés par Préval, alors que sa plate-forme politique “Lespwa” (Espoir) réclame 4 postes dans le prochain cabinet.

Les marges de manoeuvre de Michèle Duvivier Pierre-Louis, comme cheffe de gouvernement, seraient, pour le moment, quelque peu dégagées avec le retrait de 3 partis politiques, l’Organisation du peuple en Lutte (OPL), Latibonit an aksyon (LAAA) et la Fusion des sociaux-démocrates, lesquels ne posent désormais aucune condition pour voter en faveur de la déclaration de politique générale de la Première ministre ratifiée. [rc apr 20/08/2008 17:00]