Haïti-Espagne-Coopération : Doublement de l’aide espagnole pour les trois prochaines années

P-au-P, 11 août 08 [AlterPresse] --- L’Espagne s’engage à fournir à Haïti une aide de 100 millions de dollars américains pour la période de 2009 à 2012, annonce Maria Teresa Fernandez de la Vega, vice-présidente du gouvernement espagnol.

« Pour la période de 2009 à 2012, nous allons faire passer notre aide à 100 millions de dollars », informe Maria Teresa Fernandez de la Vega dans une conférence de presse, le 9 août 2008, au palais national, à Port-au-Prince.

Entre 2004 et 2007, l’aide espagnole à Haiti a été évaluée à 40 millions d’euros.

La vice-présidente espagnole, qui s’est entretenue avec le président René Préval [absent à la conférence de presse], a renouvelé l’engagement de son pays à Haïti, considéré comme un pays prioritaire au niveau de la coopération espagnole.

Avec René Préval, Maria Teresa Fernandez de la Vega a abordé des questions relatives à l’environnement, l’énergie renouvelable, la sécurité alimentaire, le développement durable et les investissements espagnols.

Le chef de l’Etat haïtien promet de garantir la sécurité des investissements dans le pays, selon la vice-présidente du gouvernement espagnol.

« C’est une très bonne nouvelle qui va permettre aux investisseurs espagnols de venir en Haïti », estime Maria Teresa Fernandez.

Concernant la crise alimentaire qui a récemment provoqué des émeutes en Haïti, la vice-présidente espagnole annonce le suivi de la conférence qui s’est tenue en juillet dernier à Madrid .

A cette conférence, la communauté internationale s’est engagée à unir ses efforts pour renforcer les capacités institutionnelles de l’Etat haïtien dans l’objectif de répondre aux besoins de la population haïtienne.

« Nous sommes prêts à donner tout l’élan possible pour la mise en oeuvre de ce programme », assure la vice-présidente de l’Espagne qui pense qu’« Il faut rapidement mettre en marche le train de mesures qui concernent la sécurité alimentaire ».

Maria Teresa Fernandez de la Vega promet par ailleurs l’aide de l’Espagne en matière de la réforme constitutionnelle et des infrastructures.

Elle dit avoir fait part a Préval de la disposition des constitutionnalistes espagnols à venir en Haïti pour apporter leur contribution à la réforme de la constitution.

Le dossier du journaliste espagnol Ricardo Ortega, assassiné en Haïti, a également été abordé. Ce dossier est pour l’instant à la cour d’appel, selon la réponse du président haïtien. [do gp apr 11/08/2008 10 :50]