Haïti : Reformer le système d’état civil, un dossier d’importance pour le premier ministre ratifié

P-au-P, 07 août 08 [AlterPresse] --- Le premier ministre ratifié, Michèle Pierre-Louis, estime que des réformes en profondeur sont a envisager au niveau du système d’état civil national en vue de permettre l’identification de tous les Haïtiens.

« Il est anormal, aujourd’hui encore, que bon nombre d’Haïtiens n’ont aucune identité », déplore Michèle Pierre-Louis, actuellement en négociation avec les secteurs politiques pour pouvoir former un gouvernement et présenter sa politique générale devant le parlement.

Michèle Pierre-Louis se déclare sensibilisée sur les difficultés enregistrées dans le système d’état civil haïtien. A son avis, ces difficultés sont liées à l’exclusion d’une large partie de la population.

Le système d’Etat civil haïtien encourage l’exclusion, selon une récente étude du Groupe d’appui aux réfugiés et rapatriés (GARR).

Les catégories sociales défavorisées, les enfants de rues et/ou en domesticité, les paysans, les migrants haïtiens en République dominicaine sont les principales victimes de ce système, selon l’étude.

Michèle Pierre-Louis, qui intervenait le 5 aout dernier lors de sa première conférence de presse, informe que des réformes sont en préparation et pourraient être opérationnelles avant la fin du mandat de René Préval.

Chaque jour, ce sont des milliers de citoyens haïtiens, sans distinction de classes ou de couleurs, qui sont victimes des failles existantes dans le système d’état civil de leur pays.

Dans les campagnes comme dans les villes, des milliers d’Haïtiens vivent en dehors de la légalité ; ils ne disposent d’aucune pièce d’identité. La plupart d’entre eux n’ont même pas un acte de naissance.

Ceux qui sont enregistrés dans les archives nationales rencontrent d’autres problèmes, parfois d’ordre orthographique.

Le choix de l’économiste Pierre Ericq Pierre, désigné au poste de premier ministre, a été rejeté en mai par la chambre des députés pour des problèmes liés à l’état civil. [do gp apr 07/08/2008 10 :30]