Español English French Kwéyol

Haïti/Parlement : Rudolph Boulos peut-il regagner son siège de sénateur ?

P-au-P, 27 juin 08 [AlterPresse] --- Le parti Fusion des sociaux-démocrates appelle l’exécutif et le législatif haïtiens à prendre les dispositions nécessaires devant permettre au sénateur Rudolph Boulos, élu sous sa bannière, de retrouver son siège au sénat.

Ecarté du parlement, le 18 mars 2008, pour cause de double nationalité, Rudolph Boulos s’était dans un premier temps installé en République Dominicaine.

Boulos, qui représentait le département du Nord-Est, s’est depuis considéré comme un « sénateur en exil », affirmant son intention de saisir la justice internationale.

Le 16 juin 2008, le tribunal civil de Fort-Liberté (Nord-Est), a rendu un verdict annulant la résolution du sénat relative à la radiation du sénateur Rudolph Boulos.

Selon ce verdict, « les questions relatives à la nationalité, à la qualité d’un citoyen sont du ressort exclusif des tribunaux de droit commun ».

La résolution du sénat de radier un de ses membres est jugée inopérante par la justice de Fort-Liberté.

« Dans l’intérêt de la justice et pour le renforcement de nos institutions et de l’Etat de droit en construction, les pouvoirs exécutif et législatif ont pour devoir de respecter la décision du tribunal », affirme le professeur Victor Benoît, président du parti Fusion.

L’application de ce jugement, selon Victor Benoît, sera une marque de respect à l’endroit des nombreux votants du département du Nord-Est qui ont accordé leur confiance au sénateur Boulos en lui apportant leur suffrage.

Avant d’être écarté du corps législatif, Rudolph Boulos était vice-président du Sénat. Il est depuis remplacé par Andris Riché. [do apr 27/06/2008 13 :00]