Perspectives

Haïti : Michèle Duvivier Pierre-Louis, premier ministre désigné


lundi 23 juin 2008

P-au-P., 23 juin. 08 [AlterPresse] --- L’économiste Michèle Duvivier Pierre-Louis, 61 ans, a été désignée dans la soirée de ce 23 juin premier ministre, par le président René Préval, pour remplacer Jacques Edouard Alexis, destitué le 12 avril dernier par le sénat.

Le chef de l’État a fait part de son choix aux présidents des deux chambres, Kelly Bastien (sénat) et Pierre Eric Jean-Jacques (Chambre des députes), lors d’une rencontre au palais présidentiel.

Jean-Jacques, qui a confirmé l’information, a fait savoir la disposition du bureau qu’il dirige à entamer rapidement le processus de ratification.

Si le choix de Michèle Duvivier Pierre-Louis est accepté par les deux chambres, elle aura à former un gouvernement et présenter sa politique générale aux deux entités législatives.

C’est la troisième personnalité désignée par Préval en deux mois, suite au rejet par la chambre des députés du choix de l’agronome Eric Pierre (12 mai) et de celui du principal conseiller du président, Robert Manuel (12 juin).

Née à Jérémie (Sud-ouest), Michèle Duvivier Pierre-Louis, amie de longue date de René Préval, dirige depuis 1995 la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), dont elle est un des membres fondateurs.

Cette fondation, qui a bénéficié au départ de l’appui du financier milliardaire américain Georges Soros, s’est taillé une place de choix dans la société haïtienne par son action culturelle et sociale.

FOKAL promeut « les structures nécessaires à l’établissement d’une société démocratique, juste et solidaire, basée sur l’autonomie et la responsabilité individuelles et collectives ». Elle appuie « les secteurs porteurs de changement de la société – (…) prioritairement les enfants et les jeunes mais aussi les jeunes associations de la société civile (…) - et les secteurs historiquement marginalisés comme la paysannerie et les femmes ».

Michelle Pierre-Louis est l’auteure de plusieurs textes de réflexion sur la réalité haïtienne. Elle fait partie depuis 1989 du collectif de rédaction de la revue haitiano-caribéenne « Chemins Critiques ».

Elle a été plusieurs fois honorée au niveau national et international. Elle a reçue en 2006 le titre « Trésor National Vivant » et en 2007 elle s’est vue décernée, par l’organisme américain Dialogue sur la Diversité, le prix Trailblazer, qui a salué son leadership.

Pierre-Louis a été dans les années 80 chef de service de sensibilisation et mobilisation au niveau de la campagne d’alphabétisation de l’église catholique. [gp apr 23/06/2008 20:00]