Español English French Kwéyol

Haiti : Un chanteur de « Barikad Crew » témoigne sur la catastrophe qui vient de frapper le groupe rap

P-au-P., 17 juin 08 [AlterPresse] --- Un des membres du groupe rap « Barikad Crew », qui vient de perdre, le 15 juin, quatre de ses membres dans un terrible accident de voiture au nord de Port-au-Prince, a rendu compte de la catastrophe dans une interview au quotidien le Nouvelliste.

« On était ensemble, on faisait la route dans un cortège de plusieurs voitures, après une prestation qui a connu un grand succès, quand l’accident s’est produit. Le choc a été terrible. La voiture, une BMW qui filait à vive allure, s’est littéralement envolée avant de plonger dans un bas-fond à côté de la route », explique en larmes Bricks, un des chanteurs du groupe.

Jean Walker Sénatus (Katafal), Junior Badio (Dejavu), Johnny Emmanuel (Dade), trois chanteurs du groupe ainsi que le batteur et un proche fan ont péri dans l’accident.

« Ti Batè a tendu ses bras vers Izolan et moi en nous disant ’Sove m !’ (Sauvez-moi !), ’M poko mouri !’ (Je ne suis pas encore mort !) [1]. Il avait le crâne ouvert. On a fait des efforts pour l’extraire, mais ses jambes étaient emprisonnées dans la carcasse désarticulée de la voiture », poursuit le musicien dans cette interview parue dans l’édition du 16 juin du Nouvelliste.

« Avec des policiers du BIM qui ont accouru sur les lieux, nous avons tout fait pour le dégager avant qu’un incendie ne se déclare dans la voiture et nous oblige à reculer. Il est mort sous nos yeux, pendant que Deja Vu faisait des gestes de ses mains », souligne-t-il.

Le chanteur ajoute que « Dade, un des passagers du véhicule, a été éjecté de la voiture sous l’impact du choc et a été projeté à plus de six mètres. Nous lui avons remonté son boxer et son pantalon que le choc avait enlevé ».

Un incendie intense, alimenté par des piles de pneus qui se trouvaient sur place, a dévasté les restes du véhicule durant plus d’une heure. Quand les pompiers sont arrivés, comme d’habitude, ils n’étaient pas équipés pour circonscrire le fléau, précise le journal.

« Ce qui me fait le plus mal, c’est que nous n’avons même pas pu sauver leurs cadavres à cause de la défaillance des sapeurs-pompiers », a indiqué, la rage dans la voix, le chanteur de Barikad Crew qui s’est confié au Nouvelliste. [gp apr 17/06/08 19:00]


[1Photo logo : Izolan, les yeux rivés vers l’infini et Young Cliff, autre membre du groupe, la tête baissée - 15 juin en milieu de journée