Haiti-Enfance : Renforcer les valeurs pour un réel épanouissement de l’enfant

P-au-P., 10 juin 08 [AlterPresse] --- Dans le cadre de la journée nationale de l’enfant, célébrée chaque année le deuxième dimanche de juin, l’organisation non gouvernementale World Vision préconise de valoriser les potentiels humains chez les enfants en vue d’aboutir à leur épanouissement véritable dans la société en Haiti.

Cette recommandation a été formulée au cours d’une journée de réflexion et de sensibilisation, tenue, le 6 juin 2008 à l’est de Port-au-Prince, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

« Le respect des droits des enfants passe par l’éducation, la santé, la sécurité et le bien-être », souligne Mysline Pierre dans des propos d’introduction de la cérémonie.

Mysline Pierre, qui fait partie des 52 000 enfants, bénéficiaires du programme de parrainage de la World Vision, a pris part, à l’occasion avec d’autres enfants, à un atelier de travail sur le thème de « violence et environnement ».

L’atelier a suivi divers exposés-débats portant sur le développement intégral de l’enfant et sur la violence faite aux enfants en Haiti.

« Aujourd’hui, il y a trop d’enfants qui n’ont pas accès à l’éducation. Comme l’accès à l’éducation n’est pas suffisant, nous sommes allés sur le terrain pour nous rendre compte des potentialités. Nous avons cherché à développer des habilités, telles que la peinture, la sculpture et la couture. Car World Vision préfère transmettre des compétences plutôt que des biens matériels », indique John Wesley Charles, directeur national de World Vision.

Selon Charles, qui insiste sur les capacités essentielles de gestion « si on veut responsabiliser la population », la mise en place, par son organisation, de programmes de construction d’écoles a permis d’aboutir à des résultats sur le plan humain et matériel.

Dans le contexte d’Haiti, « marqué par des carences éducatives, culturelles et sociales », la question du développement intégral de l’enfant devrait etre posée en termes de « renforcement des valeurs culturelles et morales de la société » afin d’assurer l’épanouissement des enfants, suggère Valès Kela, coordinateur des activités de développement de l’enfant à World Vision Haïti.

« En Haïti, où 42.6 % de la population est âgée de moins de 14 ans, on remarque une véritable absence de structures au bénéfice des enfants et des jeunes. La cellule familiale est éclatée. Aujourd’hui, il y a une prédominance de familles mono-parentales, une squattérisassions des villes et des quartiers, la paupérisation des populations et la faillite culturelle de l’école », constate Valès Kela.

Dans la meme veine, Benjamin Jean Louis du Consortium pour le renforcement de l’education Chrétienne (Crech) évoque la prise en compte des « facteurs moraux » de l’éducation comme une nécessité. Pour lui, « l’accès à l’autonomie doit se faire dans un esprit de discipline, d’attachement au groupe, qui est possible avec la culture d’une série de valeurs ».

« L’éducation n’est pas seulement cognitive, mais elle est également morale. Actuellement les enfants vivent dans une société en crise où il n’y a plus de modèle », précise-t-il.

World Vision, qui célèbre en 2008 sa trentième année d’implantation en Haïti, a organisé la journée de réflexion et de sensibilisation du 6 juin sur « la problématique du développement de l’enfant en Haïti », avec la collaboration de Parole et Action et du Consortium pour le renforcement de l’éducation chrétienne. Outre ses actions de parrainage d’enfants, cette Ong travaille en partenariat avec différents groupes communautaires, le gouvernement et des organismes privés, dans l’objectif de contribuer au développement durable.

A l’occasion de la journée de réflexion et de sensibilisation du 6 juin, le public a pu apprécier les oeuvres artisanales (tableaux, sculptures, broderies) réalisées par les enfants parrainés.

L’activité, tenue en prélude à la journée nationale de l’enfant, le dimanche 8 juin 2008, a été clôturée par le lancement et la vente-signature d’un recueil de poèmes, composé par les enfants et intitulé « la vie racontée en poésie ». [mv rc apr 10/06/2008 10:00]