Español English French Kwéyol

Haïti – Carnaval 2008 : Les leçons d’un apprentissage intersectoriel pour le respect des droits des femmes

Communiqué du regroupement Fanm p ap tann

Soumis à AlterPresse le 08 février 2008

La fin du Carnaval 2008 offre une occasion propice à Fanm PAP Tann pour faire parvenir à tous les secteurs son appréciation suite à une mobilisation effectuée avant et pendant le déroulement du Carnaval 2008.

Aussi, Fanm PAP Tann présente à la mairie de Port-au-Prince ses remerciements pour son sens de responsabilité et son ouverture dans le cadre de l’apprentissage intersectoriel visant la mise en échec des violences sexuelle et verbale envers les filles et les femmes au Carnaval 2008 au moyen d’une sensibilisation éclairée.

Fanm PAP Tann adresse également ses remerciements au ministère de la Culture et de la Communication pour son appui qui vient renforcer la lutte contre les violences sexuelle et verbale à l’occasion de la journée de sensibilisation organisée à l’intention des groupes musicaux, le samedi 19 janvier 2008.

Fanm PAP Tann étend sa reconnaissance à la Télévision nationale d’Haïti (Tnh) pour sa pertinente participation à cette campagne vitale pour le respect des droits des filles et des femmes dans notre société.

Fanm PAP Tann apprécie la détermination du ministère à la condition féminine et aux droits de la femme. Sa campagne, initiée en novembre 2007, manifeste sa profonde préoccupation pour la valorisation effective des droits des femmes. Fanm PAP Tann espère que ce positionnement nécessaire du ministère stimulera les autres instances du gouvernement pour qu’elles apportent leur juste réponse aux défis que posent les stéréotypes sexuels dans la société.

Fanm PAP Tann ne peut que se réjouir de l’implication du ministère des Affaires Sociales au carnaval, en appui à la mobilisation. La présence de ce ministère, qui se laisse gagner par l’esprit de cette campagne dans le parcours carnavalesque, est fort encourageante.

Fanm PAP Tann a pris acte de la qualité de l’engagement de la Police nationale d’Haïti durant toute la période du carnaval. Ses différents modes de présence dans le parcours carnavalesque et dans l’espace environnant ont certainement neutralisé les tentatives de viols et toutes les autres formes d’agression envers les filles et les femmes.

Fanm PAP Tanm apprécie les efforts de l’Électricité d’Haïti (ED’H) dans le respect des consignes. L’absence de black-out, dans les heures ayant suivi la clôture des festivités, était appréciée.

Quant aux groupes musicaux, Fanm PAP Tann leur renouvelle ses félicitations pour le respect de la Déclaration d’Engagement signée le 19 janvier 2008 et leur prise en compte des consignes émises par le Conseil municipal de Port-au-Prince.

Fanm PAP Tann adresse particulièrement ses profonds remerciements au Samba Azor de Rasin Mapou. Les mélodies choisies pour animer le parcours du carnaval 2008 ont fait montre de son souci de poursuivre activement sa lutte contre les stéréotypes sexuels. En répondant ainsi à la récente demande de Fanm PAP Tann, le Samba Azor envoie un signal clair aux artistes afin qu’ils respectent les droits des filles et des femmes à travers leur création. Ayibobo pour Samba Azor !

Cette approche, centrée sur un apprentissage intersectoriel visant la mise en échec des violences sexuelle et verbale envers les filles et les femmes au Carnaval 2008, semble avoir nécessité une diversité de compétences et de sensibilité pour accompagner la sensibilisation au niveau national.

L’affirmation de l’autorité de l’État est bel et bien possible.

Les groupes musicaux ont fait preuve de réceptivité à l’appel du Conseil municipal, du ministère à la condition féminine et aux droits de la femme, du ministère de la culture et de la communication, de la Police nationale d’Haïti.

La réponse positive, donnée à cette initiative, indique la voie à suivre à d’autres initiatives similaires pour le renforcement de la mobilisation contre les violences sexuelles envers les filles et les femmes dans le pays.

Nous avons pour preuve, la rencontre des multiples organisation et des compétences les plus diverses comme par exemple : GESKHIO, KONESANS FANMI, URAMEL, FOSREF, FANM PAP TANN, Croix Rouge Haïtienne, Concertation nationale contre les violences sexuelles envers les femmes. Leur implication, aux côtés du comité de secours dans la formation des policiers et l’organisation des unités de soins durant le Carnaval, a été exemplaire.

Le dépistage VIH SIDA au carnaval a été aussi un succès.

La population a aussi fait preuve d’une grande maturité au moyen d’une vigilance particulière. L’esprit de solidarité, qui caractérisait les relations entre les fêtards au Champ de Mars, était particulièrement visible et fort. Ils s’opposaient clairement aux tensions malsaines et violentes.

Fanm PAP Tann entend mettre à profit les résultats concluants de cet apprentissage intersectoriel durant les prochains défilés de Rara.

Fanm PAP Tann insistera sur le bilan de cette démarche et apportera de plus amples détails au cours d’une conférence de presse.

Pour Fanm PAP Tann

Rose-Anne Auguste, Appui technique au comité Association pour la promotion de la santé intégrale de la famille (Aprosifa)

Yolette Mengual, Réseau des femmes candidates pour gagner

Guyrleine Justin, Rezo fanm Radyo Kominotè Ayiti (Refraka)

Cashnar Hodvar Polycarpe, Centre de Communication sur le Sida (Cecosida