Dépêches

Caraïbes (Haïti) / APE : Des citoyens appellent à un examen complet et public des accords de partenariat économique


lundi 21 janvier 2008

P-au-P, 21 janv. 08 [AlterPresse] --- Un collectif de citoyens caribéens appellent à un examen complet et public des accords de partenariat économique (Ape) dans une déclaration parvenue à l’agence en ligne AlterPresse.

Ces accords économiques entre l’Union européenne et les pays de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) doivent inscrire les échanges entre ces pays dans le cadre des règles de l’Organisation mondiale du commerce (Omc).

De nombreuses organisations sociales du monde dénoncent les APE, stigmatisant le fait qu’ils entraînent une libéralisation excessive des échanges.

En Haïti, des organisations militantes, comme la coalition « Bare APE » (Gare aux Ape), condamnent ces accords qui chercheraient à établir des marchés entièrement ouverts, au mépris du développement.

Les Ape vont être signés par des ministres du Cariforum le 15 mars [2008] et être provisoirement appliqués à partir du 1er avril [2008], lit-on dans la déclaration.

« Après cela, les pays des Caraïbes seront enfermés pour toujours dans ces dispositions. Il sera très difficile et, en toute probabilité, très coûteux d’amender les accords après leur entrée en vigueur », avancent les signataires.

Plus loin, les signataires de la déclaration considèrent « regrettable » la non vulgarisation, par les gouvernements des Caraïbes et les fonctionnaires responsables, auprès du grand public, des progrès et des négociations de ces accords.

« A l’avenir, nous croyons que des occasions [de débats] doivent être organisées pour remédier à ce déficit. La situation réclame la pleine révélation et l’explication publique des imperfections, aussi bien que n’importe quel avantage prévu par les APE, et la participation ouverte à une discussion de ses implications pour nos économies et pour les vies de nos peuples ».

C’est pourquoi, « nous proposons instamment que plus de temps et d’occasion soient prévus pour un examen complet et public des Ape », exhortent-ils.

Suivant l’accord de partenariat économique, conclu le dimanche 16 décembre 2007 entre l’Union européenne(Ue) et le Forum des Etats des Caraïbes dénommé CariForum [faisant partie des pays Afrique, caraïbe et Pacifique], c’est au cours du premier trimestre 2008 que tous les pays membres du CariForum (dont Haïti) devraient ratifier l’Ape.

Cet accord devrait permettre aux produits caribéens d’accéder aux marchés européens sans limitation de tarifs et quotas à partir du 1er janvier 2008, informait la délégation de la commission européenne en la République d’Haïti dans un communiqué transmis en décembre 2007 à l’agence en ligne AlterPresse.

Alors qu’il y aura une période de transition entre 3 et 25 ans pour le libre accès des marchandises européennes aux marchés des pays CariForum, certains produits sensibles pour les économies des Caraïbes continueront toutefois à bénéficier d’un niveau de protection douanier, indique le communiqué.

Parallèlement, en ce qui concerne le marché des services, les artistes et opérateurs culturels des Caraïbes auront libre accès aux marchés européens.

’’C’est la première fois que les pays des Caraïbes, y compris les deux pays de l’île, Haïti et République Dominicaine, ont négocié conjointement, en tant que groupe, un accord de libre échange de long terme avec un autre groupe de pays’’, soulignait la délégation de la commission européenne en Haïti. [cd rc apr 21/01/2008 11:35]