Español English French Kwéyol

Caraïbes / Haïti : Accord de partenariat économique, conclu entre l’Union européenne et le CariForum

A partir du 1er janvier 2008, l’accès des produits caribéens aux marchés européens devrait se faire sans limitation de tarifs ni quotas…

P-au-P, 19 déc. 07 [ AlterPresse] --- L’accord de partenariat économique (Ape), conclu le dimanche 16 décembre 2007 entre l’Union européenne(Ue) et le Forum des Etats des Caraïbes dénommé CariForum [faisant partie des pays Afrique, caraïbe et Pacifique], devrait permettre aux produits caribéens d’accéder aux marchés européens sans limitation de tarifs et quotas à partir du 1er janvier 2008, informe la délégation de la commission européenne en la République d’Haïti dans un communiqué transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Alors qu’il y aura une période de transition entre 3 et 25 ans pour le libre accès des marchandises européennes aux marchés des pays CariForum, certains produits sensibles pour les économies des Caraïbes continueront toutefois à bénéficier d’un niveau de protection douanier, indique le communiqué.

Parallèlement, en ce qui concerne le marché des services, les artistes et opérateurs culturels des Caraïbes auront libre accès aux marchés européens.

’’C’est la première fois que les pays des Caraïbes, y compris les deux pays de l’ile, Haïti et République Dominicaine, ont négocié conjointement, en tant que groupe, un accord de libre échange de long terme avec un autre groupe de pays’’, souligne la délégation de la commission européenne en Haïti.

Une ratification de la part de tous les pays membres du CariForum est prévue au cours du premier
trimestre 2008.

Cependant, sur demande du CariForum, l’Ue s’engage à fournir une assistance technique et financière pour faciliter, pendant une période de sept ans, la mise en place de réformes fiscales nécessaires devant aboutir à l’élimination progressive des tarifs douaniers du CariForum.

Cette décision inclut aussi six mois supplémentaires accordés à Haïti pour finaliser son offre en matière de services, précise la délégation de la commission européenne.

" Cet accord contribuera à mettre en place une libéralisation progressive, une gouvernabilité économique et une intégration régionale mettant le commerce au service du développement dans une politique innovatrice et ambitieuse. L’Ape représente l’évolution des relations de l’Union européenne avec la région caribéenne : il ne s’agit plus de simple assistance mais de partenariat", contemplent Peter Mandelson et Louis Michel, respectivement commissaire européen au commerce et commissaire européen au développement.

L’accord de libre échange du 16 décembre 2007, entre l’Ue et le CariForum, qui vise à terme une suppression des entraves entre pays voisins et la création d’un marché régional, devrait permettre d’augmenter les échanges et d’attirer les investisseurs, ainsi que d’empêcher la fuite à l’étranger des capitaux nationaux, pronostiquent les signataires, dont Karl Falkenberg, directeur général adjoint au commerce de la commission Européenne et l’ambassadeur Richard Bernal, directeur général de négociation régionale pour les Caraïbes.

’’La coopération au développement sera partie intégrante de l’Ape pour assurer que les états des Caraïbes soient en mesure de répondre aux nouveaux défis et de maximiser les bénéfices dérivant des opportunités offertes par cet accord’’, ajoute le communiqué de la délégation de la commission européenne.

Les négociations pour l’Ape, qui ont surtout concerné la consolidation de l’intégration régionale et les réformes économiques dans la zone caribéenne, touchent également d’autres domaines, comme l’innovation et la propriété intellectuelle, la politique de concurrence et les marchés publics.

Des rencontres entre les autorités haïtiennes, la représentation de l’Ue en Haïti et les mouvements sociaux haïtiens, dont la coalition dénommée « Bare Ape » (Halte aux Ape) ont débouché sur la tenue, le vendredi 14 décembre à Port-au-Prince, d’un débat public autour de la question, lors d’une conférence de presse, ce 23 novembre 2007.

L’un des invités, le Premier ministre haïtien Jacques Edouard Alexis, n’est pas venu au débat, qui a vu la participation de Francesco Gossetti, représentant de l’Union européenne, et de Camille Chalmers, directeur exécutif de la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda).

« Les accords de libre échange ne vont pas résoudre les problèmes du chômage, de la pauvreté, les accords de libre échange nous conduiront dans le sous-développement et la dépendance », soutient Chalmers.

A partir de 2008, les accords de partenariat économique devraient libéraliser les échanges commerciaux entre les 77 pays Acp et l’Ue. Des négociations sont, en ce sens, annoncées pour le 31 décembre 2007.

En octobre 2007, AlterPresse apprenait que les Etats de l’Afrique de l’Ouest (AO) affirmaient vouloir avancer dans leur processus d’intégration régionale avant de s’engager dans un accord de partenariat économique avec l’Union européenne, suivant les conclusions d’une réunion extraordinaire tenue à Abidjan (Côte d’Ivoire) le 5 octobre 2007 entre les ministres de ces pays, membres du comité ministériel de suivi des négociations de l’Ape.

« L’importance des activités qui restent à entreprendre, notamment la définition conjointe des programmes d’accompagnement de l’Ape et leur financement par la commission européenne, la formulation des calendriers d’accès aux marchés pour les deux parties et l’élaboration du texte de l’accord, ne permet pas objectivement, selon les deux parties, la conclusion d’un accord global, équilibré, qui prenne en compte les préoccupations de l’AO », considèrent les ministres ayant pris part à la réunion du 5 octobre.

Cette situation, disent-ils, contraint la région AO à solliciter de l’UE un délai supplémentaire au-delà du 31 décembre 2007, en vue de poursuivre et de conclure les négociations dans le cadre de l’accord de partenariat économique. [kj rc apr 19/12/2007 15 :00]

Notes .- Créé en 1992 et regroupant le marché commun et la communauté des Caraïbes ( Caricom, the Caribbean Community and Common Market), le Forum des Etats caribéens dénommé CariForum (the Forum of the Caribbean ACP States – Cariforum) est formé de quinze (15) pays indépendants de la région des Caraïbes, dont Haïti et République Dominicaine.

L’objectif du CariForum est de promouvoir une meilleure coordination de l’aide provenant de l’Union européenne ainsi qu’une coopération et une intégration régionale améliorées.