Español English French Kwéyol

Haïti-Débats : Information et communication, enjeux politiques majeurs du XXIe siècle

P-au-P, 10 déc. 07 [AlterPresse] --- L’information et la communication sont des enjeux politiques majeurs du XXIe siècle, et la cohabitation culturelle un impératif à construire comme condition de la 3e mondialisation, a estimé le sociologue français Dominique Wolton, lors d’une conférence prononcée le week-end écoulé à Port-au-Prince.

Intervenant, le samedi 8 décembre 2007, à l’Institut français d’Haïti, autour du thème « Mondialisation, Communication et Démocratie », Dominique Wolton fait valoir la nécessité de promouvoir des « médias libres » dans nos sociétés, tandis que les Journalistes doivent « jouer pleinement leur rôle de gardien de la démocratie ».

Docteur en sociologie, Wolton considère qu’ « il ne suffit pas que les messages et les informations circulent vite, pour que les Hommes se comprennent mieux ». Il met l’accent sur le fait que « transmission et interaction ne sont pas synonymes de communication ».

« La communication est un idéal fondamental de la démocratie et de l’émancipation de l’homme », précise-t-il, en soulignant que la communication n’est pas seulement la technique, mais aussi le respect d’autrui.

Dans le cadre de cette conférence, Dominique Wolton a plaidé pour le respect de la diversité culturelle, incluant le pluralisme linguistique, si l’on veut effectivement arriver à une société démocratique.

Il n’y a pas de petite langue, de petite culture, ni de petite humanité, soutient-il.
La culture, selon Wolton, est la richesse de l’humain. Le sociologue français pense qu’on ne peut prétendre parler de démocratie si on ne respecte pas les langues maternelles. « Pour réduire les inégalités culturelles, il faut d’abord sauver les langues », préconise-t-il.

Il lance une mise en garde contre les dangers de la mondialisation qui vont au-delà des inégalités économiques et sociales. Le plus dangereux, relève-t-il, ce sont les inégalités culturelles. Après les batailles économiques et sociales, Wolton affirme qu’il y aura des batailles culturelles.

Il appelle à la cohabitation entre les peuples de différentes cultures comme condition essentielle à la réussite de la communication.

Dominique Wolton, dont les recherches portent particulièrement sur les conséquences politiques et culturelles de la mondialisation de l’information et de la communication, est le fondateur de la revue internationale « Hermès ». Cette revue vise à étudier de manière interdisciplinaire la communication dans ses rapports avec les individus, les techniques, les cultures et les sociétés.

Il assume la direction du laboratoire « Information, Communication et Enjeux scientifiques » depuis 2000. Il dirige également la collection « Communication », qu’il a créée en 1998 (Cnrs Éditions).

Aux éditions Flammarion, il a publié en février 2005 « Il faut sauver la communication », et en 2003 « l’Autre Mondialisation ». [do gp apr 10/12/2007 14:00]