Haïti-Affaire Brignol Lindor : La famille du journaliste assassiné souhaite le report du procès prévu le 10 décembre

Communiqué de la famille Lindor

Soumis à AlterPresse le 7 décembre 2007

A la veille du procès, prévu le 10 décembre 2007, de quatre des assassins présumés du journaliste Brignol Lindor, sauvagement assassiné le 3 décembre 2001 à Petit-Goâve par des miliciens à la solde de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, la proche famille de la victime, exilée depuis avril 2002, tient à faire la déclaration suivante :

“Six ans après l’effroyable assassinat de notre fils et frère, Brignol, les auteurs intellectuels de ce crime tels que : Milord Dufort ex-député de Petit-Goâve, Robenson Derosier ex-directeur des douanes de Petit-Goâve, Emmanuel Antoine ancien maire de Petit-Goâve, Semerest Bolière, Dumé Bony adjoints au maire n’ont jamais répondu de leurs actes devant la justice haïtienne. Aujourd’hui, celle-ci organise un procès bâclé. Où sont les témoins des faits ? Que sont devenus les commanditaires de ce crime ? Seuls quatre des dix personnes inculpées pour avoir exécuté Brignol à coups de pierre et de machette figureront, le 10 décembre, dans le box des accusés. Pourquoi les six autres n’ont-ils pas été arrêtés ?

Dans ces conditions, nous souhaitons que la justice haïtienne prenne ses responsabilités et ouvre le procès à une date ultérieure, quand tous les acteurs de l’affaire seront en mesure de s’expliquer.

Paris, le 07 décembre 2007

Pour la famille
Moreno Lindor