Haïti-Rép. Dominicaine : Venir en aide aux sinistrés de la tempête Noel dans les bateyes dominicains

Wooldy Edson Louidor

Santo Domingo, 13 nov. 07 [AlterPresse] --- « Nous avons besoin de la nourriture, de l’eau, des vêtements et surtout des médicaments pour nos enfants qui souffrent de la fièvre, de la grippe et d’autres infections », a déclaré à l’agence en ligne AlterPresse, un migrant haïtien vivant dans le batey « Los Guineos » (situé près de Villa Altagracia, au Nord de Santo Domingo).

Ce migrant originaire de Ouanaminthe a fait savoir à AlterPresse que la majorité de ses compatriotes habitant dans les bateyes proches de Villa Altagracia travaillent dans des champs d’oranges appartenant à la Compagnie de production de jus emboîtés « Jugos Rica ».

Les bateyes et d’autres communautés des environs de Villa Altagracia ont été inondés et ravagés par ces quatre principaux fleuves : Río Haina, Río Carabajal, Río Catareycito et Río Duey. Plusieurs de ces régions à forte concentration d’Haïtiens (de naissance ou d’origine) figurant parmi les plus affectées de la République Dominicaine suite au passage de la tempête tropicale Noel se trouvent complètement sous les eaux et font face à de sérieux problèmes de communication.

« Le fleuve Haina était en cru et a emporté les maisonnettes où vivaient des Haïtiens ainsi que leurs vêtements et tout ce qu’ils possédaient », déplore Sunancia Noel, promotrice de l’organisation dominico-haïtienne « Mouvement des femmes dominico-haitiennes » qui coordonne le transport et la distribution de l’assistance humanitaire aux 70 familles de « Los Guineos » et aux 60 familles de « Lechería ».

Sunancia Noel accompagnée des habitants des bateys
Les restes d’un pont
Des travaux de reconstruction des routes conduisant aux bateys

À l’instar du migrant haïtien interviewé par AlterPresse, plusieurs habitants des deux bateyes « Los Guineos » et « Lechería » (dont la majorité sont des Haïtiens et des Dominicains d’origine haïtienne) ont été contraints de marcher à peu près deux kilomètres depuis leur communauté jusqu’à Villa Altagracia pour aller recueillir les premières aides humanitaires reçues une semaine après le passage de la tempête tropicale Noel, vu l’état impraticable des routes et la destruction des ponts conduisant à ces bateys.

Operation d’aide humanitaire de MUDHA

Des kits d’hygiène, des produits alimentaires, de l’eau potable, des vêtements, des dentifrices et des médicaments figurent parmi les principaux dons collectés et transportés par Mudha aux personnes sinistrées et abandonnées de ces bateyes pour les aider à faire face à la tragédie que vivent actuellement les peuple dominicain et haïtien. [wel gp apr 13/11/2007 00:05]