Español English French Kwéyol

Haïti – Tempête tropicale Noël : 3 morts et 4 personnes portées disparues, d’après un bilan partiel

P-au-P, 30 oct. 07 [AlterPresse] --- Au moins trois personnes sont mortes et 4 autres portées disparues dans la zone métropolitaine de la capitale, après les fortes pluies qui ont accompagné le passage de la tempête tropicale « Noël » sur Haïti, selon un bilan encore partiel établi à l’agence en ligne AlterPresse en début d’après-midi du 30 octobre.

2 personnes (une femme d’une quarantaine d’années et une fillette d’environ 10 ans) sont décédées à Morne Hercule (Pétionville, à l’est de Port-au-Prince) lorsqu’un arbre déraciné a été projeté par les vents sur la maison où elles vivaient, fait savoir un témoin à AlterPresse.

A Morne Hercule, ce 30 octobre, pendant que les riveraines et riverains observaient le spectacle des deux corps inanimés attendant d’être levés par une ambulance, un garçonnet de deux ans a fait une chute mortelle du toit d’une maison, ajoute le témoin.

Une troisième personne est morte dans la localité dénommée Galette Chambon, à Ganthier (environ une quarantaine de kilomètres au nord-est de la capitale), toujours dans le contexte des inondations consécutives au passage de la tempête tropicale « Noël ».

Les crues de la rivière grise, qui traverse le nord de Port-au-Prince de l’Est à l’Ouest, ont provoqué des dégâts dans les logis voisins, tandis que les eaux en furie ont emporté 4 personnes (2 à Duvivier, 2 à Blanchard) dans la grande agglomération de Cité Soleil (périphérie nord de la capitale), rapportent des habitants.

Des membres du gouvernement se sont rendus sur place, ce mardi 30 octobre 2007, à Cité Soleil (où se trouvent à pied d’œuvre des volontaires de la Croix rouge haïtienne) pour apporter leur solidarité aux victimes, dont plusieurs dizaines ont été évacuées à bord de véhicules de la Mission des Nations Unies de stabilisation en Haïti (Minustah) vers des abris provisoires, ont constaté les journalistes.

Le centre national de météorologie (Cnm) d’Haïti convie la population à appliquer les consignes de vigilance et sécurité requise dans les dix départements géographiques qui risquent de connaître encore de fortes précipitations, d’environ 500 mm de hauteur sur les hauts reliefs et jusqu’à 250 mm en plaine, en dépit du recul progressif de la tempête tropicale « Noël » dont le centre a été localisé dans la matinée du 30 octobre au Nord-Est de Cuba. Ces averses pourraient être accompagnées d’orages violents, de risques d’éboulements, de glissements de terrain et d’inondations exceptionnelles.

Les autorités viennent de lever l’interdiction du trafic aérien, faite la veille aux compagnies locales et internationales, notamment pour les vols en provenance et à destination de Port-au-Prince et de toute la presqu’île du sud.

Les vols locaux sont priés, toutefois, d’opérer sous les conditions maximales de sécurité, car les brouillards de reliefs nuisent beaucoup à la visibilité horizontale, avertit le secrétariat permanent de gestion des risques et désastres (Spgrd).

En revanche, les opérations de cabotage dans les eaux territoriales d’Haïti demeurent interdites jusqu’à nouvel ordre.

Parallèlement, face aux conditions climatiques actuelles, le ministère de l’intérieur a annoncé la fermeture temporaire des classes, à la veille des jours fériés chômés de la Toussaint et de la fête des morts, les jeudi 1er et vendredi 2 novembre 2007. [rc apr 30/10/2007 14 :30]