Haïti : Quatrième édition du festival international de théâtre « Quatre chemins »

P-au-P, 15 sept. 07 [AlterPresse] --- Pour la quatrième fois depuis 2003, Haïti héberge en 2007 le festival international de théâtre « Quatre Chemins », selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

Programmé du 17 au 29 septembre 2007, ce festival permettra au public d’apprécier ou de réapprécier les diverses représentations dédiées à leur intention.

Des pièces de théâtre ou d’œuvres adaptées d’auteurs haïtiens (Gary Victor, Maurice Sixto) et étrangers (Boris Vian, Marguerite Yourcenar, Simone Schwarz-Bart), seront représentées. Les trois sites retenus pour la présentation des pièces sont : la Fondation Connaissance et Liberté (Fokal), l’Institut français et l’auditorium de l’Institution congréganiste Sainte Rose de Lima, à l’avenue John Brown (Lalue, Port-au-Prince).

A travers ce festival, les initiateurs essayent de favoriser des échanges entre professionnels du théâtre étrangers et les jeunes Haïtiens qui se lancent dans cette voie.

Ce festival vise à « présenter au public du bon théâtre et montrer qu’il y a en Haïti des troupes de théâtre et metteurs en scène de qualité », selon les explications de Paul-Élie Lévy, directeur de l’Institut français.

Intervenant ce 14 septembre 2007 à l’occasion d’une conférence de presse à Port-au-Prince, Paul-Élie Lévy voit en ce festival une chance, pour les troupes et metteurs en scène d’Haïti, d’apprendre de l’expérience des metteurs en scène étrangers.

Outre des pièces de théâtre, des projections de films, des expositions ainsi que d’autres activités d’animation et de réflexion autour du théâtre, seront réalisées durant cette quatrième édition.

Déjà, le festival démarre dans l’après-midi du lundi 17 septembre 2007 par une parade qui partira du siège de la Fokal à l’Avenue Christophe (Port-au-Prince) pour se rendre à l’Institut français, au Bois Verna, où un film sera projeté.

« Le cinéma est un fils bâtard du théâtre »

« Le cinéma est un fils bâtard du théâtre ».

« Le théâtre vit, parce qu’il y a des festivals, parce qu’il y a des gens qui organisent des festivals, parce qu’il y a des troupes, mais aussi parce qu’il y a des critiques », affirme le cinéaste Arnold Antonin qui souhaite des critiques constructives afin d’assurer la pérennisation de ce festival.

Pour ce festival supporté en partie par la Fondation Unibank et le service culturel de l’Ambassade de France, un budget de 40 mille dollars américains a été élaboré par les organisateurs.

« Le festival aurait dû coûter 40 mille dollars américains ; mais nous n’avons pas réussi à réunir la totalité des fonds, il nous manque encore environ 1500 et 2000 dollars », a précisé Lorraine Mangonès de la Fondation connaissance et liberté (Fokal).

Le comédien Jean René Lemoine, d’origine haïtienne, est l’un des invités de marque de ce festival. Le jeudi 20 septembre 2007, Lemoine aura à lire « Clytemnestre ou le crime » de Marguerite Yourcenar, à la Fondation connaissance et liberté.

Le metteur en scène français, Benoît Vitse, croit que ce festival sera une fenêtre d’opportunité pour le public d’aborder – à travers le théâtre – des problèmes sociaux d’aujourd’hui dans des textes contemporains.

« En Haïti, je trouve des comédiens d’une très grande qualité qui sont d’ailleurs très expressifs », encourage Benoît Vitse qui est à sa troisième participation à ce festival.

Les diverses représentations figurant dans le programme sont toutes gratuites. Les spectateurs qui veulent assister sont invités à retirer leur sésame à l’Institut français et à la Fokal.

Le festival international de théâtre « Quatre Chemins » a été initié par le Bureau de la Communauté française de Belgique en Haïti, de la compagnie "La Charge du Rhinocéros", de la Fondation Connaissance et Liberté (Fokal) et de l’Institut français d’Haïti. [do rc apr 15/09/2007 0:00]