Español English French Kwéyol

Reportage-photo

Les mains expertes et douloureuses de migrants d’Haiti dans l’architecture dominicaine

Ils revendiquent en faveur d’emplois dans leur pays d’origine

Par Wooldy Edson Louidor

Santo Domingo, 9 août 07 [AlterPresse] --- Plusieurs migrants en provenance d’Haïti se prononcent en faveur de la création d’emplois dans leur pays d’origine, où ils aimeraient revenir afin de pouvoir contribuer à l’implantation d’édifices modernes, à l’instar de ceux qu’ils ont aménagés en République dominicaine.

"Nous sommes fiers d’avoir construit de si belles maisons ici en République Dominicaine, nous aimerions faire autant chez nous en Haïti", déclarent, avec satisfaction, des ouvriers haïtiens travaillant sur un chantier de construction à Los Mameyes (à l’est de Santo Domingo, la capitale dominicaine), dans une interview accordée à l’agence en ligne AlterPresse.

Avec conviction, ils affirment avoir acquis beaucoup de connaissances et d’expériences dans le domaine de la construction pour devenir des professionnels compétents, en tant que maçons, contremaîtres ou autres catégories d’ouvriers.

Des ouvriers haitiens sur un chantier de construction a Los Mameyes

Sitôt créées des sources d’emploi en Haïti, ils promettent d’y retourner afin de commencer une autre vie plus digne et libérée de la peur constante d’être appréhendés par des agents de la migration, de l’armée ou de la police dominicaines, avertissent-ils.

Delicat Pierre Decoste

"J’ai été obligé de venir en République Dominicaine pour chercher du travail et, ainsi, pouvoir gagner un peu d’argent et satisfaire dignement les besoins de ma famille", révèle à AlterPresse Délicat Pierre Décoste, un de ces ouvriers qui travaillent dans la construction sur le territoire voisin depuis 11 ans.

Originaire de Port-au-Prince, l’homme, qui frise la cinquantaine, se rappelle qu’il y avait très peu de maisons à Los Mameyes à son arrivée en 1995.

Mais, peu de temps après, "on a fait appel aux travailleurs haïtiens qui ont construit toutes les belles maisons et résidences (espèce de grands édifices composés de beaucoup d’appartements loués à des gens aisés de la classe moyenne), lesquelles font aujourd’hui la beauté de cette zone", explique-t-il.

Vue d’une maison ou logent des ouvriers haitiens
Vue de l’interieur d’une m aison ou habitent des ouvriers haitiens

Des ouvriers haïtiens, ainsi que des membres du Centre social et culturel dominico-haïtien (Cescudha) et d’autres Haïtiens et Haïtiennes vivant à Los Mameyes, ont parcouru avec AlterPresse les principales rues de cette zone résidentielle de la capitale dominicaine en montrant, avec fierté, les maisons et édifices construits par des mains haïtiennes.

AlterPresse vous présente ce reportage photographique en guise d’hommage aux ouvriers migrants en provenance d’Haïti, qui besognent durement dans la construction en République Dominicaine avec la nostalgie de leur terre natale au fond du cœur.

Plan d’une residence que des ouvriers haitiens doivent construire

[wel rc apr 09/08/2007 9:00]