Haïti-gouvernement : Vote de censure parlementaire contre le ministre de la culture

P-au-P, 31 juil. 07 [AlterPresse] --- Par un nombre de 68 votes pour, 5 contre et 14 abstentions, sur un total de 87 présences, la chambre des députés d’Haïti a décidé de censurer, ce mardi 31 juillet 2007, le ministre de la culture et de la communication, l’architecte Daniel Elie, au terme d’une séance en interpellation très attendue, a constaté l’agence en ligne AlterPresse.

Le Premier ministre Jacques Edouard Alexis devra, bientôt, choisir une autre personnalité pour remplacer le titulaire de la culture, dont la gestion pendant 13 mois [ndlr : 9 juin 2006 – 31 juillet 2007], notamment sur le dossier du carnaval 2007, est mise en cause par les membres de la chambre basse.

L’Exécutif est ainsi appelé à remercier le ministre censuré au terme de l’article 172 de la Constitution nationale ratifiée le 29 mars 1987. Personne ne sait si d’autres têtes pourraient tomber au sein du cabinet ministériel, à la faveur de la décision de la chambre des députés.

Après les violences et autres actes d’insécurité, auxquels a fait face le gouvernement du président René Garcia Préval et du premier ministre Alexis, notamment dans les derniers mois de 2006, l’actuelle équipe au pouvoir semble affronter sa première grande crise, estiment les observateurs dans la capitale politique haïtienne.

Un autre conflit paraît encore se profiler entre l’Exécutif et le Législatif, suite au renvoi par le président Préval, par-devant les 2 chambres, du document de budget rectificatif sanctionné depuis plusieurs semaines par les parlementaires, sénateurs et députés de la 48 e législature.

Le ministre des finances et des affaires économiques, Daniel Dorsainvil, devra préciser, cette semaine, devant les députés, quelles sont les objections du gouvernement à propos du budget rectificatif pour l’exercice 2006-2007, qui reste seulement 2 mois à courir (août et septembre). [rc apr 31/07/2007 17 :30]