Español English French Kwéyol

Stephen Harper renouvelle l’engagement du Canada vis-à-vis d’Haiti

René Préval salue les efforts consentis par le gouvernement du Canada

P-au-P, 20 Juil. 07 [AlterPresse] --- Le Premier ministre canadien Stephen Harper a renouvelé, ce 20 juillet 2007, l’engagement du Canada d’aider à la stabilisation d’Haïti en contribuant notamment au renforcement de la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption dans ce pays des Caraïbes.

Lors d’une visite de quelques heures en Haiti, dans le cadre d’une tournée latino-américaine et caribéenne, le chef du gouvernement du Canada affirme que son pays veut encourager l’engagement politique, économique, social et sécuritaire dans la région tout en précisant qu’Haïti tient une place de choix dans la politique internationale de son pays.

A Port-au-Prince, Harper a participé à une conférence de presse conjointe avec le président haïtien René Préval au palais présidentiel. C’était l’occasion pour le premier ministre canadien de raffermir le soutien de son pays à Haïti tout en reconnaissant que « des dizaines de milliers de Canadiens » sont d’origine haïtienne.

Arrivé à Port-au-Prince sous le coup de 10 heures 30 minutes locales, Stephen Harper s’est d’abord rendu à Cité Soleil (périphérie nord de la capitale haïtienne) où il a visité l’hôpital Sainte-Catherine qui bénéficie de l’aide canadienne.

« Ce matin, j’ai visité Cité Soleil, j’ai vu les progrès réalisés sur le plan de la sécurité par la police nationale haïtienne et la mission de l’Onu », se félicite le premier ministre du Canada.

Stephen Harper estime qu’il est clair que les gens qui vivent à Cité Soleil sont aujourd’hui en sécurité tout en soulignant l’importance de l’aide du Canada aux résidents de cette communauté.

« Notre pays, Haïti, est en convalescence, toujours faible, très faible et il faut prendre garde à une rechute », reconnaît, pour sa part, le président René Préval.

Le chef de l’État s salué les efforts consentis par le gouvernement du Canada qui s’engage au sein de la communauté internationale et à travers ses propres initiatives pour pouvoir aider au renforcement de la stabilisation en Haïti.

« La sécurité est revenue et les grands chantiers devant nous sont le renforcement de l’État, de l’état de droit, l’économie et le social », déclare René Préval lors de cette conférence au palais national.

« Je peux assurer le peuple haïtien qu’il peut continuer à compter sur l’appui de votre pays. Ce n’est pas pour rien qu’Haïti vient en deuxième position des pays receveurs de l’aide canadienne », soutient le chef de l’État s’adressant au premier ministre Stephen Harper.

René Préval s’est réjoui des progrès réalisés en terme de sécurité et d’amélioration renforcement de la situation macroéconomique.

Faisant allusion à la faible capacité d’absorption d’Haiti, Préval a indiqué que la priorité de l’heure est de « dépenser » dans de bonnes conditions et de renforcer la lutte contre le trafic de la drogue, la contrebande et la corruption.

« Il faut maintenant dépenser, je pense que c’est ça le défi (…) Il faut alléger les procédures de passation de marché », mais sans complaisance, pour ne pas alimenter la corruption, dit le président de la République.

Préval informe que « la sécurité est revenue » tout en promettant de travailler pour améliorer la situation générale au plan institutionnel en vue de rassurer les investisseurs.

Le président haïtien croit nécessaire de renforcer l’Etat ainsi que la police et amplifier la lutte contre le narcotrafic. « Je suis convaincu que la drogue est un facteur de déstabilisation (…) dans un pays aussi fragile comme Haïti. La drogue est un grand facteur de déstabilisation », martèle René Préval.

Interrogé sur les récentes opérations de l’agence américaine de lutte contre la drogue (Dea) dans plusieurs points du territoire haitien, Préval parle de collaboration entre les deux États, à savoir Haïti et les Etats-Unis d’Amérique.

Le président haïtien en a profité pour annoncer la poursuite de ces opérations et la participation du commissaire du gouvernement de Port-au-prince, Claudy Gassant, à l’audition aux Etats-Unis de trafiquants de drogue arrêtés en Haïti et transférés en territoire américain pour des suites judiciaires. [do gp apr 20/07/2007 15 :00]