Español English French Kwéyol

Football : Haïti et la Guadeloupe en lice pour la première journée de la Gold Cup 2007

P-au-P, 6 juin 07 [AlterPresse] --- La sélection haïtienne de football affronte, ce 6 juin 2007 au stade Orange Bowl de Miami, son homologue de la Guadeloupe dans le cadre de la phase finale de la neuvième édition de la Gold Cup (Coupe d’Or) 2007.

Haïti se trouve dans le Groupe A aux côtés du Canada, de la Guadeloupe et du Costa Rica. Vainqueur de la dernière édition de la Coupe des Caraïbes, le onze national occupe la 85e place dans le dernier classement de la Fédération internationale de football association (Fifa).

Couronné championne des Caraïbes pour la première fois de son histoire en janvier 2007, l’équipe d’Haïti pourrait faire sensation en terres américaines, écrit la Fifa.

En Guadeloupe, comme en France, les pronostics se multiplient à quelques heures du coup d’envoi de la Gold Cup 2007 où l’équipe haïtienne et celle de la Guadeloupe seront au coude à coude. Cette rencontre, programmée pour le 6 juin 2007 à l’Orange Bowl de Miami, est vue par des Journalistes antillais comme un derby régional.

Les joueurs des deux formations parlent le créole et usent couramment de la langue française. Leurs histoires s’entrecoupent et la géographie humaine fait que de nombreux Haïtiens ont choisis la Guadeloupe pour y vivre.

« Nos deux formations se respectent. Nous sommes francophones, eux aussi. Les Haïtiens nous connaissent bien. Ils sont nombreux à habiter la Guadeloupe. Maintenant, Haïti n’est pas une petite nation de football. Ce pays possède une vraie histoire avec le football », a déclaré Franck Louis, conseiller technique régional guadeloupéen.

Le technicien guadeloupéen estime que ce match, qui se disputera à Miami, sera favorable aux protégés de l’entraîneur Luis Armelio Garcia.

« L’enjeu est tout autre pour eux. On peut toutefois parler d’un véritable derby de la Caraïbe. Nous sommes prévenus. Avec la forte diaspora haïtienne résidente à Miami et mobilisée pour le match, il ne fait aucun doute que nous jouerons à l’extérieur et eux à domicile », soutient Franck Louis, dont les propos ont été rapportés par RFO.

L’équipe haïtienne jouera probablement avec sa formation habituelle avec une possibilité d’avoir le service du défenseur nantais, Jean-Jacques Pierre, qui a déjà retrouvé le groupe. La Guadeloupe, quant à elle, a mobilisé toutes ses ressources pour damer le pion ou décrocher un match nul face à la formation du bicolore bleu et rouge.

« Sur le papier, il faut être réaliste. Nous avons très peu de chance de nous qualifier. Dans notre groupe, des formations nationales, telles que le Canada, Haïti et surtout le Costa Rica, nous sont supérieures. Maintenant, une bonne entame de tournoi peut nous ouvrir les portes du rêve. Nous sommes conscients d’être le petit poucet de la compétition. Je pense toutefois que viser des quarts de finale est un objectif censé », émet Franck Louis, cité par RFO sport.

Le vétéran guadeloupéen Jocelyn Angloma (39 ans) figure parmi les 23 joueurs qui composent l’équipe de la Guadeloupe.

« Le tirage au sort de notre poule avec Costa Rica, Canada et Haïti, est très difficile (...) Nous y allons pour jouer notre va-tout. Pour faire bonne figure. Même si nous restons réalistes. Nous sommes, bien sûr, sur le papier, la formation la plus faible des quatre. Mais, c’est bien connu, le football peut parfois conduire à des surprises », affirme l’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille.

Outre Jean-Jacques Pierre qui a rejoint le groupe, la sélection haïtienne compte un autre nouveau venu. Il s’agit du défenseur Frantz Bertin de l’Athletico de Madrid.

Les autres défenseurs haïtiens sont Pierre Richard Bruny du Don Bosco, et l’ancien joueur de Sedan, Windsor Noncent. Les latéraux sont : Stéphane Guillaume du Miami FC, Frantz Gilles du Cavaly de Léogâne, Olrich Saurel du Don Bosco de Pétion-Ville, Ednerson Raymond du Baltimore de Saint-Marc.

En milieu de terrain, on retrouve Jean Sony Alcénat, alias Tiga de l’Aigle Noir du Belair, James Marcelin et Monès Chéry du Racing Club haïtien, Peter Germain (Baltimore), Pierre Roland Saint-Jean (Baltimore), Alain Vubert (Baltimore) Tullien Romulus (ex-joueur du Cavaly), Brunel Fucien (Aigle Noir) et Alexandre Bourcicaut (Violette Athlétic Club).

Les attaquants sont Ricardo Pierre Louis, Eliphène Cadet et Fabrice Noël.

Enfin, dans les buts, l’on retient Fénelon Gabbart du Don Bosco, le jeune Peterson Occénat du Violette Athletic Club et Jonas Siméon du club Tempête de Saint-Marc.

La sélection haïtienne, qui participe à la neuvième édition de la Gold Cup, est composée de 3 gardiens, 8 défenseurs, 9 milieux de terrains et 3 attaquants. [do rc apr 06/06/2007 0:00]