Haiti : Préval appelle à un combat sans merci contre la corruption

P-au-P., 18 mai. 07 [AlterPresse] --- Le président haitien, René Préval, a appelé ce 18 mai à combattre la corruption en Haiti pour parvenir à l’égalité des citoyens.

"La mission de nos ancêtres fut d’obtenir la liberté, notre mission est de réaliser l’égalité" entre tous les citoyens, a déclaré Préval dans un discours au palais présidentiel durant une cérémonie officielle de célébration du 204e anniversaire du drapeau haitien (bleu et rouge).

"Les corrompus sont des traîtres dans cette lutte pour l’égalité", a poursuivi le chef d’État, en expliquant que les pratiques de corruption ne permettent pas à l’État de disposer de ressources pour fournir les services nécessaires à la population.

"Nous consacrons cette année à la lutte sans merci contre toute forme de corruption", a insisté Preval, en présence de représentants des institutions d’État, du secteur privé, des organismes civils et des membres de la Communauté internationale.

Préval a spécifiquement mentionné l’administration douanière, la Direction Générale des Impots, la police, l’appareil judiciaire, les municipalités, le parlement, les ministères et le palais présidentiel, qui doivent être libres de corruption.

Selon un récent rapport international, contesté par certains secteurs, Haïti est un des 3 pays les plus corrompus de la planète.

Préval a appelé les institutions spécialisées dans la lutte contre la corruption, la justice et la police à être "les premiers soldats dans cette guerre". Il a signalé que "la bataille sera dure mais juste et nous la gagnerons". Il a aussi promis tout l’appui du gouvernement, du parlement et du peuple.

Des cérémonies officielles se déroulent dans les 10 principales villes d’Haïti à l’occasion de la fête du drapeau, sous le slogan "tous nous sommes un". Le premier ministre et plusieurs ministres ont été délégués dans les régions pour prendre part aux activités prévues.

La police n’a pas autorisé de manifestations non liées à la célébration de la fête du drapeau.

Le Mouvement Démocratique Populaire (MODEP) a critiqué la célébration de la fête du drapeau sous "l’occupation" de troupes étrangères. 7.200 casques bleus de l’ONU sont présents en Haiti depuis 2004, après celle tombée du régime de l’ex président Jean Bertrand Aristide. [gp apr 18/05/2007 13:00]