Haïti/Rép. Dominicaine : Vers l’application d’un agenda commun pour la protection de l’environnement

P-au-P, 16 mai 07 [AlterPresse] --- Les gouvernements haïtien et dominicain se penchent actuellement sur un agenda commun d’actions gouvernementales en matière de protection de l’environnement de l’île et de la récupération de la rivière de l’Artibonite qui touche la frontière haïtiano-dominicaine, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Avec le secrétaire d’Etat dominicain à l’Environnement et aux ressources naturelles, Max Puig, le Premier ministre Jacques Édouard Alexis s’est entretenu sur la tenue prochaine du cinquième forum des pays d’Afrique, d’Amérique Latine et des Caraïbes sur la désertification et la sécheresse qui se tiendra du 18 au 22 juin 2007 en République Dominicaine.

Une douzaine de ministres de ces régions ainsi que des délégués de 60 pays participeront à ce forum, aux côtés des représentants d’organisations non gouvernementales.

La rencontre avec la délégation dominicaine a eu lieu à Port-au-Prince au siège du Bureau du premier ministre. Max Puig a souligné l’importance de cette rencontre avec les autorités haïtiennes sur la régénération des écosystèmes de l’île.

« La connaissance et l’analyse des réalités haïtienne et dominicaine permettront de resserrer les liens entre les deux nations et d’arriver à des actions efficaces en vue du développement des deux Républiques », affirme le secrétaire d’Etat dominicain, dont les propos ont été rapportés par l’agence en ligne dominicaine Espacinsular.

La délégation de la République Dominicaine a eu également des conversations avec le ministre haïtien de l’environnement, Jean Marie Claude Germain, sur la formation d’un comité technique binational réunissant les experts des deux pays.

La problématique de la protection de l’environnement de l’île a été au centre des débats, à Montrouis du 2 au 5 mai 2007, lors de la deuxième conférence internationale des églises évangéliques des deux pays sur les relations entre Haïti et la République Dominicaine.

Initiée par une instance religieuse dénommée « Dialogue haïtiano-dominicain des églises » (Dhde), cette conférence a été l’occasion pour Dominicains et Haïtiens de faire des recommandations aux gouvernements des deux Républiques en vue de sauvegarder les ressources naturelles de l’île. [do rc apr 16/05/2007 14 :55]