Haïti - Venezuela : Préval devrait prendre part au premier sommet de l’Alba fin avril 2007

P-au-P, 26 avril 07 [AlterPresse] --- Le président haïtien René Garcia Préval, qui devrait prochainement laisser le pays à destination du Venezuela et des Etats-Unis d’Amérique, pourrait participer le dernier weeken-end d’avril 2007 au premier sommet de l’Alternative bolivarienne des Amériques (Alba), initiative du président venezuelien Hugo Chavez Frias, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Contacté par AlterPresse, le bureau de presse de la présidence haïtienne déclare ne pas disposer, pour le moment, d’informations là-dessus. Cependant, la source gouvernementale jointe par l’agence AlterPresse a fait état de l’annonce du périple de Préval dans un récent Conseil des ministres au Palais national.

Cette réunion de l’Alba devra « évaluer le processus de construction de cette alternative au néolibéralisme qui recherche un développement intégral et partagé » (solidaire) entre les pays dans la région, rapporte l’agence espagnole « Efe » citant les propos du chancelier venezuelien Nicolas Maduro.

Le sommet « Cumbre de Alba » se tient les samedi 28 et dimanche 29 avril 2007 dans la ville de Barquisimeto, à 350 kilomètres à l’ouest de Caracas.

En l’absence du président cubain Fidel Castro, encore convalescent, qui sera remplacé par son vice-président Esteban Lazo, le président du Venezuela recevra au sommet ses homologues Evo Morales de Bolivie et Daniel Ortega du Nicaragua, ainsi que différents premiers ministres des Caraïbes comme invités spéciaux.

AlterPresse n’a pas pu savoir à quel titre le chef d’Etat d’Haïti, René Garcia Préval, pourrait participer à ce premier sommet de l’Alba.

Aucune information ne filtre quant à d’éventuelles discussions sur la perspective de production de biocarburants, soutenue par les présidents brésilien Luis Inacio « Lula » Da Silva et américain Georges Bush.

Toujours est-il que le ministre des affaires étrangères d’Haïti, Jean Rénald Clérismé, effectue depuis le dimanche 22 avril 2007 une visite officielle à Cuba, où il s’est déjà entretenu avec le vice-président cubain Lazo, son homologue Felipe Perez Roque, la ministre cubaine de l’Investissement étranger et de la collaboration économique, Marta Lomas, le Ministre du gouvernement, Ricardo Cabrisas, et des dirigeants du Parti communiste cubain.

Le mardi 24 avril dernier, les deux chanceliers haïtien et cubain ont conclu à la Havane un accord interministériel de coopération qui s’inscrit dans le cadre des liens d’amitié entre les deux pays, rapporte l’agence Prensa Latina consultée par l’agence en ligne AlterPresse.

Au cours de la signature de l’accord, le chef de la diplomatie haïtienne et son homologue cubain ont mis l’accent sur l’aide offerte par Cuba au gouvernement haïtien dans les domaines, notamment de l’éducation et de la santé.

Pérez Roque a remercié le gouvernement haïtien pour sa solidarité manifeste envers le peuple cubain, surtout « sa position ferme et solidaire » contre l’embargo économique imposé par les États-Unis d’Amérique, au moment des votes à l’Assemblée générale des Nations Unies.

En laissant Port-au-Prince dans la soirée du lundi 12 mars 2007 à l’issue d’une visite officielle en Haïti, le président Hugo Chavez a salué le peuple haïtien, envers lequel il dit s’acquitter d’une dette historique tout en, une nouvelle fois, critiquant le président américain Georges Bush.

« Je n’ai pas assez de mots pour dire merci au peuple haïtien », a déclaré Chavez lors d’une rencontre avec les journalistes au palais présidentiel, en compagnie du président haïtien René Préval et du vice-président cubain, Esteban Lazo, en visite officielle également à la capitale haïtienne.

Chavez a, alors, rappelé les liens historiques entre le Vénézuéla et Haïti.

« Ici Miranda (héros vénézuélien) a lancé le premier cri pour l’indépendance vénézuélienne », le 12 mars 1806, a-t-il souligné.

Au terme de son éventuelle visite au Venezuela en cette fin du mois d’avril 2007, le président d’Haïti René Préval devrait se rendre aux Etats-Unis d’Amérique pour un séjour officiel les 8 et 9 mai 2007, en compagnie d’une délégation de parlementaires haïtiens, dont le président de l’Assemblée nationale, le sénateur Joseph Lambert. [rc gp apr 26/04/2007 13 :00]