Español English French Kwéyol

Reportage-photo

Fête de l’Internet : « Soutenir le dynamisme du secteur des TIC en Haiti »

P-u-P., 29 mars. 07 [AlterPresse] --- L’Institut français d’Haïti a accueilli en ses locaux, le 28 mars 2007, une conférence sur les « Perspectives et horizons du développement de l’Internet en Haïti » qui s’inscrit dans le cadre de la cinquième édition de la Fête de l’Internet en Haïti.

Face à un public nombreux, l’ingénieur Jean-Marie Raymond Noël du projet d’Accompagnement d’Haiti dans la Société d’Information (AHSI) du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a démontré le dynamisme du secteur des télécommunications.

Noël a mis l’emphase sur le niveau sans précédent d’investissement consenti dans ce secteur qui, l’année dernière, a récolté une mise de 45,6 millions de dollars, permettant à l’État d’encaisser 35 millions de dollars de taxes.

Du milieu des années 1990 à cette date, Haiti est passée d’un opérateur téléphonique à 4 et la quantité de fournisseurs de services Internet a globalement triplé, avec aujourd’hui une douzaine de fournisseurs d’accès.

Ces services se sont aussi améliorés et en 2007, 80% des connexions se font par satellite, contre 20% au début des années 2000.

Les cybercafés et autres espaces collectifs de connexion ont renforcé leur position. Selon les données relevées par Jean-Marie Raymond Noël, 379 cybercafés ont été dénombrés à travers le pays en 2006, tandis qu’en 2002, ils étaient évalués à 187.

Parallèlement, en 2006, 19,2% des ménages sondés sont munis au moins d’un ordinateur, soit une augmentation de 126% par rapport à 2002.

Il faut « soutenir le dynamisme du secteur des TIC » a prôné Noel.

Gotson Pierre du Groupe Médialternatif a profité de l’occasion pour encourager l’État et les divers secteurs de la société haïtienne à prendre des dispositions pour augmenter l’accès à Internet dans les villes et dans les zones rurales, de faciliter la mise en place d’espaces collectifs d’accès, l’équipement des écoles et universités, de travailler à la mise à niveau du personnel enseignant et de développer des contenus éducatifs et créoles.

Gotson Pierre a aussi encouragé un rapport actif des jeunes avec l’Internet et a souhaité une appropriation des blogs par ces derniers.

Les blogs, journaux personnels sur Internet, demeurent encore très peu utilisés par les internautes haitiens, alors qu’une explosion de ces espaces d’échanges et de création est observée à travers le monde. Ils sont passés de 5,4 millions en 2004 à 63 millions en 2006.

L’exposé a été suivi d’un riche débat auquel ont pris part des jeunes étudiants, des techniciens de haut niveau et d’autres citoyens.

Les questions et commentaires ont porté, entre autres, sur la relation entre la question technologique et un projet haitien de société, la faiblesse des structures haitiennes qui constitue un handicap au développement des TIC, les opportunités pour Haiti à travers le cyberespace, la promotion de la langue Créole à travers Internet, les problèmes de réglementation et de ressources humaines. [gp apr 29/03/2007 13:00]