Haïti : Plus de 400 membres de gangs arrêtés en moins de 3 mois

P-au-P., 27 mars. 07 [AlterPresse] --- Les opérations anti-gangs menées depuis le début de l’année par la Police nationale d’Haiti et les casques bleus des Nations Unies, ont permis l’arrestation de plus de 400 personnes, rapporte la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti (MINUSTAH).

« La population locale a joué un rôle vital dans plusieurs de ces arrestations en fournissant des informations sur les lieux occupés par des membres de gang à la police haïtienne et à la police des Nations Unies par le biais de lignes téléphoniques confidentielles », a indiqué un porte-parole adjoint du Secrétaire général lors de son point presse quotidien au siège de l’ONU, à New York.

« La police haïtienne et les casques bleus poursuivent leurs opérations dans tout le pays afin d’appréhender les dirigeants de ces gangs et leurs membres qui sont toujours en liberté, et de confisquer les armes et les munitions illégales », a-t-il ajouté.
« Nous sommes maintenant entrés dans une nouvelle phase de nos opérations d’appui aux institutions haïtiennes. Nous poursuivons individuellement les criminels jusque dans leurs cachettes afin de pouvoir les remettre à la Justice », déclarait, début mars, le commandant de la Force militaire de l’ONU, le Major Général Carlos Alberto Dos Santos Cruz.
Les opérations de la MINUSTAH, particulièrement à Cité Soleil, quartyier volatile du nord de la capitale, se sont alors intensifiées, amenant au démantèlement de bases de gangs dont des membres sont en fuite.

Les dernières arrestations de présumés gangsters à Cité Soleil remontent à la semaine écoulée, tandis que dans des régions du Sud et du Sud-est, des personnes identifiées comme des membres de gangs de gangs ont été appréhendées par la police.

Le 15 février dernier, le Conseil de sécurité a prorogé pour huit mois le mandat de la MINUSTAH, en lui demandant de mettre l’accent sur le désarmement et l’assistance dans la lutte contre la pauvreté. [gp apr 27/03/2007 23:40]
.