Español English French Kwéyol

Haïti : Encourager la lecture chez les jeunes

P-au-P, 20 Mars 07 [AlterPresse] --- Les jeunes de différentes régions d’Haïti vont bientôt bénéficier d’une trentaine de nouveaux Centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC), annonce la poétesse Emmelie Prophète, responsable de la Direction nationale du livre (DNL) au ministère de la culture.

La DNL, qui intègre le réseau des Centres CLAC et les 16 bibliothèques municipales établies dans le pays, a été conçue pour faciliter la « promotion du livre haïtien et de la lecture publique [ainsi que] la promotion de la création littéraire » dans le pays, précise Emmelie Prophète lors d’une conférence de presse au Ministère de la Culture, ce 19 mars 2007.

« Nous voulons le plus rapidement possible implanter les nouveaux CLAC », indique l’écrivaine Emmelie Prophète qui informe que les 10 CLAC qui existent depuis une dizaine d’années dans le pays sont en grande partie concentrés dans le département du Nord.

Les CLAC sont le fruit d’un accord de partenariat paraphé, il y a plusieurs années, entre l’Etat haïtien et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les premières études de faisabilité devant aboutir à l’implantation de ces centres de lecture et d’animation culturelle ont été menées en 1997 par des experts canadiens, français et africains. Ces experts ont été dépêchés en Haïti par l’OIF qui est également à la base d’autres CLAC dans d’autres pays francophones.

Dans le cadre de l’implantation de nouveaux CLAC en Haïti, Erich Weber, responsable de la lecture publique à l’OIF séjourne actuellement dans le pays. Il a pour mission d’évaluer la situation et d’étudier l’implantation des 30 nouveaux CLAC à travers le pays.

Éric Weber, qui doit rester pendant au moins une quinzaine de jours en Haïti, constate que les jeunes Haïtiens sont très intéressés par la lecture et les activités socioculturelles.

« Les CLAC viennent en effet combler un vide énorme laissé par l’absence de bibliothèques, de structures de loisirs, d’espaces de création artistique et de rencontre dans toutes les communautés où ils sont implantés », souligne un document du Ministère de la Culture.

Les 10 Centres de lecture et d’animation culturelle sont, pour l’instant, répartis sur 4 des 10 départements géographiques du pays (Nord, Nord-Est, Artibonite et Ouest). A présent, les autorités haïtiennes estiment qu’il est important de déconcentrer ce service.

« C’est tout le pays que nous ciblons, nous voulons aller dans le Sud, nous voulons aller dans le Sud-est et la Grand’Anse », affirme la responsable de la Direction nationale du livre.

Selon Emmelie Prophète, les CLAC fonctionneront comme des médiathèques, précise la Directrice de la Direction nationale du livre.

Haïti occupe la quatrième place dans l’ensemble des pays francophones ayant bénéficié du projet de CLAC mis en œuvre par l’OIF. Le programme compte actuellement plus de 200 CLAC dans 18 pays d’Afrique, de l’Océan indien et des Caraïbes. [do gp apr 20/03/2007 15 :55]